Le peegasm, nouvelle pratique sexuelle risquée

268

Se retenir longtemps d’une envie d’uriner pour avoir un orgasme… aux toilettes. Le « peegasm » est la nouvelle habituelle sexuelle qui préoccupe les médecins.

Comme Instagram ou Facebook, les forums sont le théâtre de phénomènes plus ou moins surprenants. Ces derniers jours, certains utilisateurs vantent les mérites d’une nouvelle pratique sexuelle : le peegasm, néologisme né de la contraction de « pee » (pour « pipi ») et gasm (orgasm en anglais). Le principe ? Il s’agit de se retenir longtemps d’uriner pour atteindre l’orgasme une fois aux toilettes. Sur le forum reddit, un internaute raconte son expérience : « Ma copine m’a récemment dit que lorsqu’elle se retenait de faire pipi pendant un moment, au moment d’aller aux toilettes, elle a souvent des orgasmesqu’elle ressent tout le long de sa colonne vertébrale jusqu’à sa tête ». L’anecdote a été suivie des témoignages de femmes ayant déjà testé cette technique.

home

Malgré cette cyber-popularité, le « peegasm » n’est pas sans risque. Se retenir d’une envie pressante provoque une stagnation de l’urine et la présence des germes de l’urine dans la vessie peut favoriser une infection urinaire. Cette inflammation, appelée cystite, se caractérise notamment par des brûlures et des douleurs dans le bas-ventre.

Autre effet indésirable qui devrait dissuader d’essayer le peegasm, le risque de rétention urinaire avec l’âge. Cette incapacité à soulager sa vessie reste exceptionnelle mais elle peut nécessiter la pose d’une sonde urinaire. Enfin le risque de développer des calculs rénaux n’est pas à écarter non plus.

Source: top santé

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here