Le Nigeria pourrait souffrir d’une nouvelle crise d’Ebola, selon les autorités

75

Les membres de la Chambre des représentants disent que si les mesures ne sont pas rapidement prises, le Nigeria pourrait souffrir d’une autre crise d’Ebola. Les législateurs ont tenu ces propos lors de la séance plénière du mardi , 5 novembre.

Les parlementaires ont débattu de deux motions, la première sur la nécessité de prendre des mesures adéquates concernant la «résurgence imminente» de la crise du virus Ebola au Nigeria et la seconde sur la nécessité d’honorer la regrettée docteur Stella Adadevoh, décédée lors de la crise d’Ebola dans le pays en 2014.

Les législateurs se plaignent que le gouvernement fédéral n’en faisait pas assez pour prévenir une autre épidémie de la maladie virale mortelle qui ravage actuellement la République démocratique du Congo.

Selon eux, le Nigeria est proche du Congo et si des mesures ne sont pas mises en place, le virus pourrait réapparaître dans le pays.

Paschal Obi, président du comité de la Chambre sur les établissements de santé qui a parrainé la première motion, a déclaré que bien que les agences concernées se soient mobilisées pour mettre fin à la propagation du virus en 2018, rien ou presque ne se fait maintenant.

Rappelons qu’en 2014, le Nigeria avait souffert de cette épidémie après qu’un Libérien, Patrick Sawyerr, soit entré dans le pays avec la maladie.

Source: .afrikmag.com

Laissez votre commentaire ici !