Le câlin, une panacée contre la dépression

314

Un câlin, c’est gratuit et ça fait du bien. En donner à quelqu’un que ce soit un ami, ou un parent pour lui traduire la tendresse ou l’affection qu’on lui porte est rassurant. Cette idée découle de l’initiative d’une journée dédiée aux câlins. Le 21 janvier est la journée internationale du câlin !

Plus connu sous le nom « hug day » qui signifie journée des câlins, le 21 janvier de chaque année est la date retenu pour célébrer cette journée.  L’objectif est  de traduire son amour ou partager  son affection à autrui sous forme de câlin gratuit. C’est le révérend américain Kevin Zaborney qui a eu l’idée  de la première journée des câlins le 29 Mars 1986 à Caro dans le Michigan. Le câlin c’est un geste simple qui dure un petit instant et est une recommander pour renforcer les liens amoureux, familiaux et amicaux.

Lire aussi: Journée internationale des câlins: ne soyez pas avares, ça fait du bien

Cela dans l’optique de contribuer à soulager ceux qui souffrent d’un manque de contact émotionnel et baisser la tendance  à la déprime. Le câlin ne demande pas de beaucoup d’efforts et s’avère être un puissant bienfaiteur pour le corps, psychologique et émotionnel.

Les vertus du câlin

Les bénéfices du câlin montrent qu’il ne doit pas se limiter uniquement  à la journée internationale des câlins. Le câlin est une panacée contre la dépression. Grâce à la dopamine et la sérotonine, il est capable de faire baisser  le stress. Il contribue à  faire baisser la tension artérielle et procure un sentiment de tranquillité. Par ailleurs le câlin aide à stimuler  la confiance en soi et l’autre tant au niveau des nerfs qu’au niveau physique. La proximité des corps créer un climat de confiance autant pour soi-même qu’envers l’autre. Enlacer quelqu’un contribue également à l’éloigner de la solitude.

Rien de mieux qu’un câlin pour  témoigner d’une affection, d’une joie partagée, il apaise et réconforte !

 

Laissez votre commentaire ici !