L’actrice Leti Khumalo : son combat contre le vitiligo

123

Actrice principale de l’une des plus grandes réalisations du cinéma africain, Sarafina, elle est presque méconnaissable aujourd’hui. Dans le rôle de Mazulu dans IMBWEWU, LE FRUIT DU MESONGE, qui passe en ce moment sur A+, Leleti Khumalo, puisque c’est d’elle qu’il s’agit, intrigue plus d’un avec ses tâches blanches un peu partout sur son corps notamment son visage. Voici ce que nous avons découvert sur elle.

Leleti KHUMALO, est une célèbre actrice sud-africaine surnommée SARAFINA pour son rôle dans le film « Sarafina » qu’elle a tournée à l’âge de 22 ans. Aujourd’hui, la cinquantaine révolue on la retrouve dans le rôle de Mazulu, dans IMBEWU, LE FRUIT DU MENSONGE, totalement méconnaissable. D’aucuns se demandent pourquoi elle ne fait pas de make up pour cacher ses tâches blanches. Maintenant on sait pourquoi.

En effet, l’actrice souffre d’une maladie de la peau qui se caractérise par une dépigmentation de certaines parties du corps, appelée Vitiligo.  Le vitiligo n’est ni contagieux ni dangereux, mais il est incurable. Cela se produit lorsque le système immunitaire attaque par erreur des parties de vos mélanocytes, les cellules productrices de pigments de la peau. Il en résulte des plaques de peau blanche dépourvues de mélanine.

Après des tentatives de déguiser son état de peau, Leleti a décidé d’affronter la réalité et d’afficher sa maladie. « Je veux envoyer aux gens le message que cette maladie ne change pas qui vous êtes en tant que personne. Vivre avec succès avec le vitiligo signifie embrasser et accepter qui vous êtes, sans aucune honte », a-t-elle déclaré.

Elle a remarqué pour la première fois de petites taches sur le haut de ma jambe vers l’âge de 18 ans. Au fil des années les tâches blanches se sont répandues sur presque partout sur son corps.

  Ce qui est difficile c’est parfois la façon dont les gens vous regardent. Je sais qu’ils réagissent de cette façon parce qu’ils ne comprennent pas ce qui nous arrive. Au lieu de m’énerver, j’essaye de m’engager avec eux. J’explique que ma peau tachetée n’est pas parce que mes ancêtres me punisse mais que c’est une maladie comme toute autre.

Dans l’ industrie du cinéma, l’apparence est tout. J’avais désespérément besoin d’un remède. Maintenant, je veux montrer aux gens que cette maladie ne change pas qui vous êtes. »

FSO

https://queenmafa.net/wp-content/uploads/2018/04/Bannie%CC%80re-QUEEN_1000x150px.jpg

Laissez votre commentaire ici !