La situation des filles-mères en débat

339

La situation des filles-mères était au cœur d’un débat organisé le vendredi 28 juillet dernier à Ouagadougou par l’Association burkinabè des démographes (ABDem).

 La projection du film documentaire, « les filles-mères », de la réalisatrice Kadi Sanogo a été projeté a permis lancer le débat.

Pendant environ 36 minutes, cette œuvre cinématographique a relaté la misère que certaines filles-mères endurent et supportent avec impuissance. Tantôt rejetées par la famille, les amis et la société, ces jeunes filles voient ainsi leur rêve brisé et sont souvent condamnées à supporter désormais le regard méprisant de leur entourage.

Collégiennes et lycéennes, ces jeunes filles dont l’âge est compris entre 13 et 17 sont issues de la ville de Bobo-Dioulasso, la capitale économique du Burkina Faso. Elles ont été enceintées par leur camarade de classe ou leur ainé, qui dans la plupart des cas, ont refusé d’assumer la paternité. Elles se retrouvent ainsi abandonnées par ceux-ci et souvent sans le soutien de leur famille.

 Sur cinq filles sélectionnées pour le film une seule parmi elle a eu la chance d’être soutenue par sa famille.

Pour la réalisatrice Kadi SANOGO, l’idée du film est  née d’un  constat amer durant son parcours : sur  une  cinquantaine de filles avec lesquelles elle a étudié, seulement 6 filles d’entre elles sont arrivées à l’université. Et lorsqu’elle a voulu comprendre cette situation, elle s’est rendu certaines ont abandonné pour cause de mariage forcé et d’autres avaient dû abandonné l’école à cause d’une grossesse non désirée.

 C’est ainsi qu’en 2011, grâce à une co-production entre le conseil international des radios basée en Belgique et la télévision nationale, elle trouve enfin une opportunité de mettre à nu ce phénomène qui touche de plus en plus les familles dans la ville de Sya. Elle espère à travers son film attiré l’attention des jeunes sur les conséquences désastreuses des comportements à risques.

Selon le président de l’ABDem, Moussa BOUGMA, ce ciné débat est un cadre pour montrer la mésaventure que rencontre certaines jeunes filles-mères. Il est également question de diagnostiquer, avec les spécialistes et l’ensemble des participants  les causes du phénomène. Que ce soit au niveau de la fille elle-même, des adultes, des parents et de la communauté.

 2 années après la réalisation de ce film une des filles qui avait trois enfants de père différents s’est donné la mort. C’est dire donc que la situation des filles mères est alarmante et nécessite des actions en toute urgence.

                                                                            Aminata GANSONRE

Laissez votre commentaire ici !