A quel niveau, la relecture du CPF se trouve-t-elle ? Y a-t-il un point d’achoppement ? Telles sont les questions adressées par la députée Workya Roamba, issue de la majorité présidentielle, au premier ministre, Paul Kaba Thiéba au cours de la traditionnelle cérémonie de discours à la nation de ce jeudi 12 avril 2018.

Selon le premier ministre ,l’objectif de la relecture du CPF est  de mettre à la disposition des citoyens burkinabè un Code des Personnes et de la Famille moderne adapté aux réalités de notre pays et en prenant en compte les engagements internationaux du pays.

Il a par ailleurs a indiqué que l’avant projet de loi a été examiné par le comité technique de vérification et sera bientôt introduit en conseil des ministres pour adoption avant d’être transmis au parlement.

Pour lui, il n’y a pas d’inquiétude à se faire quant au nouveau code car tout est mis en œuvre pour offrir un CPF qui prend en compte toutes les réalités des burkinabè.