Le top départ de la 11e édition du Forum national de la Recherche scientifique et des Innovations Technologiques (FRSIT) a été donné par le président du Faso, Roch Marc Christan Kaboré, le samedi 19 novembre 2016 à Ouagadougou. Jusqu’au 26 novembre prochain, les acteurs du monde de la recherche et de l’innovation vont exposer leurs dernières trouvailles sur le site du FESPACO.

Selon le président du comité d’organisation Pr Tanga Pierre Zoungrana, le thème « Adaptation et résilience au changement climatique pour un développement durable : rôle et place de la science, de la technologie et de l’innovation », sous lequel se tient l’édition de 2016, est plus que d’actualité. Pour lui, la problématique soulevée par ce thème relève de la capacité de l’ensemble des chercheurs, inventeurs et innovateurs de trouver des solutions idoines liées aux questions de changement climatique.

Le Président du Faso, Roch Marc Kaboré, visitant les stands des innovateurs sur le site du FESPACO

La tenue de la 11ème édition du FRSIT est, à en croire le Pr Zoungrana, pour les acteurs de la recherche une aubaine de montrer au peuple Burkinabè les nombreuses innovations technologies mises au point en matière d’adaptations aux changements climatiques et d’atténuations de leurs effets néfastes pour la survie. Le ministre en Charge de la Recherche scientifique, Filiga Michel Sawadogo a pour sa part, insisté sur le rôle du FRSIT dans la connaissance et la valorisation des résultats de recherche.

Il a par ailleurs indiqué que le FRSIT se révèle comme la résultante de la vitalité et du dynamisme de la recherche scientifique et de l’innovation au Burkina FasoPour le Chef de l’Etat, Roch Marc Christian Kaboré, c’est impérieuse nécessité d’avoir « un système d’innovation performant qui intègre de façon cohérente et efficace les chercheurs, les populations, les opérateurs économiques, les agents de l’Etat, les décideurs politiques, les médias et la société civile ».

 

 

Revenant sur le thème de l’édition, le président du Faso a également indiqué comme le Pr Zoungrana, qu’il est d’actualité et interpelle tout un chacun à plus d’un titre. « Faites en sorte que, de par les résultats découlant de vos multiples actions et activités, les changements climatiques ne soient plus perçus comme une fatalité, mais plutôt une opportunité pour induire un développement durable » , a-t-il déclaré

Selon le locataire du palais de Kosyam, aucune recherche scientifique ne peut se développer sans un minimum de moyens. C’est pourquoi il a rassuré les acteurs de la recherche quant à son soutien. « Malgré la modicité de nos moyens, nous ferons en sorte qu’en plus des efforts consentis au niveau national, notre pays puisse bénéficier des mécanismes financiers existants au niveau international », a-t-il ajouté

La cérémonie d’ouverture s’est achevée par une visite guidée des stands abritant les différentes innovations et inventions. Les expositions sont ouvertes au public aux heures ouvrables jusqu’au 26 novembre.

                                                                                                     Issa KARAMBIRI          

Laissez votre commentaire ici !