La plasticienne Isabelle Dossa rend hommage à Michel Kafando

*****

C’est un tableau peint par Isabelle Dossa qui été décerné au président de la transition, Michel Kafando ce 17 mai 2018 au cours d’une cérémonie organisée par le ministère en charge de la Culture. Une œuvre qui résume en elle même Michel Kafando pour son combat durant la période de transition.

Professeur en arts plastiques à l’institut National de Formation Artistiques et Culturelle (INAFAC) Isabelle Dossa, la donatrice de l’œuvre réside au Burkina Faso depuis déjà 6 ans. Elle a traduit sa reconnaissance à Michel Kafando pour l’honneur qu’il lui a fait en acceptant son présent.

Témoin des réalités que vit la population burkinabè au quotidien, elle essaie à sa façon de lui apporter son soutien. Selon ses explication c’est en cohérence avec elle même que ce portrait a été réalisé afin de rendre hommage à Michel Kafando.

« Il est pour moi un symbole d’unité, d’équité et de justice », a-t-elle dit. Et au président de la transition Michel  Kafando, très heureux de l’initiative à son honneur et à travers lui, à celui de la transition, loue le talent de l’artiste qui a donné cette œuvre, qui restera, selon lui, dans la postérité.

« Je reçois cet hommage avec honneur  mais aussi humilité. Je l’accepte surtout pour ceux qui ont travaillé à mes côtés, à m’aider du mieux qu’ils pouvaient à mener cette épopée bien singulière de notre histoire. Une chose est certaine,  nous avons relevé les défis de bonne foi, dans la limite de nos capacités en dépit de toutes sortes d’adversités ».

« Quel que soit le jugement des hommes, poursuit-il, deux grandes victoires sont aujourd’hui à l’actif du Burkina post-transitionnel : l’ancrage de la démocratie, devenue un vivier où l’on peut puiser à loisir les vertus de la liberté et de la fraternité et de la solidarité. Et deuxièmement, la conscientisation de la jeunesse dans l’appropriation des valeurs patriotiques, notre jeunesse qui est une pierre angulaire du Burkina nouveau que nous sommes déterminés à bâtir ».

S’adressant au ministre de la culture, il dit ceci : « Dans vos lourdes responsabilités de chef de département de la culture, vous avez un rôle à jouer pour faire de ces trois impératives que voici, une réalité : la culture comme levier de la conscience nationale, la culture comme du flambeau de notre destin, la culture comme  fondement de notre développement. Je vous y encourage, convaincu qu’avec votre fougue et votre engagement patriotique, vous mènerez certainement et réussirez ce combat ».

Description de l’œuvre

Le tableau a été réalisé sur de la tôle rouillée. Au centre, le portrait de Michel Kafando, des visages déformés qui l’entourent. Ces visages représentent l’esprit de tous ceux qui se sont battus pour le Burkina Faso et qui sont morts. En tant que fantômes,  ils sont toujours là pour souffler pour ne pas qu’on les oublie. Un serpent en haut du tableau qui évoque symboliquement le mal qui gangrène le Burkina, et une chaîne de petits personnages qui lui font barrage. Cette chaîne de petits personnages, c’est nous tous ensemble.

Françoise TOUGRY (Stagiaire)

Publicités

Laissez votre commentaire ici !