Si vous êtes fréquemment concerné par le besoin d’uriner pendant la nuit, il pourrait malheureusement s’agir d’un symptôme lié à l’hypertension artérielle. Des chercheurs japonais estiment que dans ce cas, il incombe de consulter un médecin et de vérifier sa consommation en sel.

Les médecins du Tohoku Rosai Hospital de Sendai (Japon) estiment que l’hypertension artérielle et/ou un excès de fluides dans le corps pourraient concerner les personnes urinant fréquemment durant la nuit. Leur étude a été publiée par l’European Society of Cardiology le 30 mars 2019.

Dans le cadre de leurs recherches, les médecins ont mesuré la tension artérielle de 3 749 habitants du bourg de Watari, situé dans la préfecture de Miyagi. De plus, un questionnaire a été remis aux participants afin de savoir si ceux-ci rencontraient des problèmes de nycturie – terme scientifique relatif au fait de se lever la nuit pour uriner. Selon les résultats, les personnes atteintes de nycturie auraient un risque accru de 40 % de souffrir d’hypertension, un risque qui serait également proportionnel à la fréquence d’allers-retours aux toilettes nocturnes.

Selon le meneur de l’étude Satoshi Konno, ces recherches montrent un lien entre la nycturie et l’hypertension. En revanche, rien ne prouve selon lui qu’il s’agit là d’une relation de cause à effet. Par ailleurs, le chercheur estime qu’il n’est pas judicieux de généraliser ces résultats à l’ensemble de l’humanité. En effet, plusieurs facteurs peuvent influer, tels que les antécédents génétiques, l’origine ethnique, le mode de vie ou encore la consommation de sel. Or au Japon, la consommation de sel est justement énorme : environ 10 grammes par jour et par personne (contre 4 pour la moyenne mondiale). Par le passé, des études avaient déjà établi le lien entre la consommation de sel et l’hypertension, si bien que la population nippone se trouve particulièrement exposée.

En tout cas, peu importe d’où l’on vient, la nycturie est potentiellement révélatrice d’hypertension. Ceci devrait donc encourager les personnes à réduire leur consommation en sel, et à consulter un médecin en cas de prolongement du symptôme.

Laissez votre commentaire ici !