« La marche meeting du 29 constitue la seule alternative pour réveiller nos autorités », Joséphine Drabo, vice présidente de l’ADF/RDA

49

L’Alliance pour la démocratie et la fédération/Rassemblement démocratique africain (ADF/RDA)a tenu dans la soirée du mercredi 26 septembre, une conférence de presse. Il s’agi pour les membres du parti de « l’éléphant » de se pencher les questions d’actualités nationales notamment la situation sociopolitique et sécuritaire, la marche meeting des forces vives  et la rentrée  politique du parti. Selon la vice présidente du parti de l’éléphant, Joséphine Drabo, l’une des caractéristiques de la puissance d’un pays est sa capacité à maitriser son système sécuritaire de façon à garantir la quiétude de ses habitants.

Mais malheureusement, regrette-t-elle, le pays des hommes intègres est laissé à lui-même sans aucune forme de sécurité. Aux dires de la vice-présidente, cette caractéristique de la puissance souveraine de notre pays  s’est effritée et « mise-en mal par les discours clivant de nos gouvernants actuels ».

Par conséquent, s’est-elle exclamée, ce sont nos braves FDS et les populations qui subissent les conséquences et les insuffisances. « Foulant au pied le dialogue social et politique sincère, basé sur la concertation et le consensus pour des questions d’intérêt national, impliquant les forces vives de la nation afin de renforcer notre vivre ensemble et de garantir la stabilité de notre pays, le MPP et ses alliés font dans le forcing, dans l’improvisation et dans l’accusation d’auteurs fictifs de leurs échecs de gouvernance », a déploré la vice-présidente de l’ADF/RDA, Joséphine Drabo.

A l’écouter  après l’insurrection populaire et les élections de 2015, le burkinabè nanti de l’espérance du nouveau, aspirait à une gouvernance conçue sur la vertu et à une vie sociale agréable. Elle a fait savoir que malheureusement le pouvoir en place et ses alliés sont des spécialistes de manœuvres illusionnistes et exclusionnistes, et qui se sont adossés à des promesses électoralistes et propagandistes, pour briser cet espoir obtenu par le peuple au prix de sacrifices.

« Nous avons assisté à l’interpellation de personnes  issues de divers milieux, notamment de la société civile  et du milieu d’activistes sans qu’une explication édifiante ne soit donnée aux burkinabè, et les burkinabè ont du mal à comprendre les  motifs réels », a-t-elle déploré.

Par ailleurs, en analysant le discours du 17 septembre de Paul Kaba Thiéba à l’assemblée nationale, le parti ADF/RDA a retenu que c’est maintenant que le gouvernement accepte et reconnait la précarité de la situation nationale malgré les multiples attaques.

Et d’ajouter que face à la progression spatiale qui inquiète, les mesures apparentes prises sont le renforcement de protection des casernes et des autres points sensibles.

L’ADF/RDA constate avec amertume que le MPP et ses partis alliés semblent n’avoir pas encore mesuré la gravité de la situation et c’est pourquoi, elle a dit protesté. D’où l’occasion et l’intérêt, pour son parti, de réclamer l’annulation ou le report du referendum en vue d’apporter un appui logistique aux FDS.

Joséphine Drabo a par ailleurs confié que la marche  meeting annoncée par le CFOP, constitue la seule alternative pour réveiller nos autorités qui « somnolent mais qui dorment pas».

 L’ADF/RDA a lancé un appel à une grande mobilisation le 29 septembre, à tous ses militants et sympathisants et à toutes les personnes qui aspirent à une gouvernance vertueuse. Enfin, elle a annoncé que son parti tiendra les 5 et 6 octobre prochain à Ouahigouya sa rentrée politique.

Cette rencontre avec les hommes de média a été une opportunité pour le parti de Me Gilbert Noël Ouédraogo de dresser le bilan des attaques terroristes depuis 2016 jusqu’à nos jours.

Au total 118 décès repartis comme suite :

-48 forces de défense et de sécurité dont 42 militaires et 6 paramilitaires ;

-70 victimes civiles ;

Du 1er janvier au 15 septembre 2018, on constate  une recrudescence des attaques avec 69 victimes dont 31 parmi  les FDS et 38 civils.

                                                                                                               Achille ZIGANI

                                                                                                                   (Stagiaire)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here