LA LIBÉRIENNE ANTOINETTE SAYEH NOMMÉE DGA DU FMI

136

L’ ancienne ministre des finances de Helene Johnson Searlef, la libérienne Antoinette Sayeh, est nommée DGA du FMI. C’est la deuxième Africaine à occuper ce poste après l’actuel président Ivoirien Alassane  Ouattara en 1994.

 

Antoinette Monsio Sayeh a été Directrice du Département Afrique du Fonds monétaire international entre  juillet 2008 et juillet 2016. En tant que Ministre des Finances du Libéria (de janvier 2006 à juin 2008) au lendemain du conflit qu’a connu ce pays, elle a piloté l’apurement des arriérés accumulés de longue date par le Libéria sur sa dette multilatérale, permis au pays d’atteindre le point de décision au titre de l’initiative pour les Pays Pauvres Très Endettés, géré les négociations avec le Club de Paris, et œuvré à l’élaboration de la première Stratégie de réduction de la pauvreté. Ce faisant, Mme Sayeh a considérablement renforcé les finances publiques du Libéria, tout en promouvant la réforme de la gestion des finances de l’État.

Avant d’entrer au gouvernement de la Présidente Ellen Johnson Sirleaf, Mme Sayeh avait travaillé à la Banque mondiale pendant dix-sept ans, en qualité de Directrice des opérations pour le Bénin, le Niger et le Togo, économiste-pays pour le Pakistan et l’Afghanistan, ainsi que comme Conseillère à la Vice-Présidence de la Politique opérationnelle de la Banque et Assistante de son Directeur général principal.

Avant de rejoindre la Banque mondiale, Mme Sayeh a travaillé comme conseillère économique au ministère des Finances et au ministère du Plan du Libéria.
Elle est titulaire d’une licence en économie de Swarthmore College, obtenue avec mention, et d’un doctorat en relations économiques internationales de la Fletcher School de l’université Tufts.

Antoinette  seyeh a gravi les échelons au sein du fonds où elle a successivement occupé le poste d’administrateur puis de Directeur Afrique du FMI de 2008- 2016.
Elle rejoint une équipe de quatre  Directeurs généraux Adjoints. Antoinette Seyeh aura la tâche de coordonner les politiques financières et monétaires des pays africains.

Source: financialafrik.com;afriquefemme.com

Laissez votre commentaire ici !