La fessée désormais interdite en Afrique du Sud

67

Le plus haut tribunal d’Afrique du Sud a interdit mercredi la fessée ou les châtiments corporels infligés aux enfants dans leur foyer, affirmant que ces pratiques violent leurs droits. La Cour constitutionnelle sud-africaine a soutenu une décision de 2017 condamnant un père qui avait fessé son fils de 13 ans pour avoir regardé un film pornographique.

Un groupe de défense de la liberté de religion avait contesté cette décision, soutenant que même si elle ne favorise pas les abus, les parents devraient avoir le droit d’élever leurs enfants en fonction de leurs croyances religieuses.

Cependant, les neuf juges de la Cour constitutionnels ont décidé à l’unanimité que la fessée devrait être interdite.

« La vulnérabilité des enfants, leur droit à la dignité et au respect, ainsi que l’existence de moyens moins restrictifs pour parvenir à la discipline, rendent inconstitutionnel le châtiment modéré et raisonnable », ont-ils déclaré.

La Cour constitutionnelle a interdit les châtiments corporels en prison en 1995 et dans les écoles en 2000.

Crédit photo : cgtnafrica

Laissez votre commentaire ici !