La contraception d’urgence : la pilule du lendemain

76

Gérer sa contraception n’est pas facile et avoir un rapport mal ou non protégé n’est jamais exclu (capote déchirée, pilule oubliée, mauvaise manipulation du contraceptif en général).

Suite à ce rapport sexuel non protégé (accident ou non), si tu n’as pas désir de concevoir un enfant,  il est important de réagir rapidement, ainsi, si tu n’as pas désir de grossesse, le plus judicieux est d’opter pour une contraception d’urgence.La forme la plus connue de contraception d’urgence est la pilule du lendemain, mais il existe aussi le « stérilet du lendemain ».

De quoi est composée la pilule du lendemain ?

Elle est composée d’un comprimé à prendre au plus tard dans les 72 heures qui suivent une relation sexuelle non protégée. C’est une mini-pilule sans œstrogène. Il ne s’agit plus réellement de pilule du “lendemain” puisqu’elle est efficace dans les 72 heures, soit les 3 jours qui suivent le rapport à risque.

Comment ça fonctionne ?

La pilule du lendemain agit directement sur les ovaires en bloquant l’ovulation grâce à l’hormone qu’elle contient (lévonorgestrel ou ulipristal). Ainsi, les spermatozoïdes en attente dans les trompes ne rencontrent aucun ovule à féconder. Elle empêche donc le déclenchement d’une grossesse.

Elle se présente sous la forme d’une pilule à prendre le plus rapidement possible, de préférence dans les 24h qui suivent le rapport à risque et au plus tard dans les 72h (3 jours).  Lorsqu’elle est prise directement après le rapport à risque, le risque que l’ovule se soit déjà niché dans l’endomètre est faible. Ainsi, au plus vite tu la prends, au plus la pilule du lendemain est efficace (efficace à 95% si prise dans les 24h, à 85% dans les 72h).

Lorsque la pilule du lendemain est utilisée, il est plus prudent de demander conseil à un médecin ou dans un centre de planning familial afin de faire le point sur ta contraception, ton cycle menstruel. Sache, tout de même, qu’il est préférable d’attendre le premier jour des prochaines règles pour redémarrer une contraception hormonal. Le cycle menstruel peut être perturbé par la prise de la pilule du lendemain. D’ailleurs, il est possible que la femme qui a pris une pilule du lendemain ait de petits saignements (qui ne sont pas des règles) ainsi qu’un retard de règles. Si le retard de règles est trop long, le plus judicieux est alors d’effectuer un test de grossesse ou de consulter un·e médecin.

Entre-temps (c’est-à-dire entre le moment où la pilule du lendemain est prise et l’arrivée des prochaines règles), il sera préférable d’utiliser un préservatif lors des prochains rapports sexuels, jusqu’à ce la contraception classique soit reprise (le premier jour des prochaines règles).

Si la contraception habituelle est reprise dès le jour suivant la prise de la pilule du lendemain, sache que l’efficacité du contraceptif hormonal n’est pas garantie puisque le cycle menstruel a été perturbé. Autrement dit, une grossesse est possible lors de tes rapports sexuels suivants. En effet, la pilule du lendemain n’est pas efficace pour les rapports non protégés et sans contraception que tu as après l’avoir prise! Il est préférable d’opter pour une méthode barrière comme le préservatif en attendant l’utilisation d’une autre contraception classique.

Où l’acheter ?

Dès les premières heures qui suivent ton rapport sexuel ou dès le lendemain, tu peux acheter la pilule du lendemain. Elle est en vente libre dans les pharmacies et gratuite pour les jeunes de – de 21 ans, tu peux donc l’acheter sans prescription médicale. Il faut agir rapidement, donc même se rendre dans une pharmacie de garde en dehors des heures d’ouvertures habituelles des pharmacies.

Laissez votre commentaire ici !