Le Premier ministre Christophe Dabiré a reçu ce jeudi 21 février, une délégation de la Commission nationale des droits humains (CNDH), conduite par son président, Kalifa Yemboado Rodrigue Namoano.  Les membres de la commission sont venus féliciter le Premier ministre pour sa nomination et le rassurer de la disponibilité de l’institution à l’accompagner dans sa mission notamment  le volet  droits humains .

 

La délégation en a également profité pour présenter les défis que rencontre la CNDH, depuis son installation en juillet 2018. Selon son président, ses défis  sont liés aux ressources humaines et à la mobilisation des ressources financières. En premier lieu, il s’est agit de mettre en place des services techniques et travailler à adopter un plan stratégique, un plan d’actions et un règlement intérieur  afin de  rendre beaucoup plus visible et accessible l’institution qui était dans une léthargie depuis sa création en 2001.

Toute chose qui permettra à la commission de jouer son rôle d’accompagnement  d’interpellation des autorités gouvernementales sur les droits humains.

Concernant le drame de Yirgou, Mr Namonao a rassuré la presse qu’en ce  moment même, une équipe de l’institution est déjà à Yirgou et  mène aussi son évaluation de la situation afin de produire un rapport circonstancier.

 

Téné Bénédicte OUEDRAOGO

Laissez votre commentaire ici !