La Burkinabè Florence Bassono labellise l’attiéké ivoirien

95

Wendlasida Florence Bassono née Kaboré a été distinguée au Salon international de l’Agriculture et des Ressources Animales (SARA). C’était ce vendredi 22 novembre 2019, à Abidjan. Découvrons ensemble cette dame, Florence Bassono qui fabrique l’attieké ‘’made in Burkina’’

Secrétaire de direction de formation et employée dans une entreprise, Florence Bassono voit sa vie basculer lorsqu’elle est licenciée. Elle decide donc de voler de ses propres ailes. C’est ainsi qu’elle monte son propre business. Après plusieurs tentatives non reluisantes dans l’achat et la revente de marchandises, elle a eu l’ingénieuse idée de faire la transformation.

En 2009, elle mit en place son entreprise dénommée Faso Attiéké, spécialisée dans la transformation et la commercialisation du manioc local. Elle va bénéficier de soutien, notamment du programme de croissance économique dans le secteur agricole (PCESA) vu la portée du projet que Bassono a mis en place.

Les acteurs du projet vont donc bénéficier d’un renforcement de capacités par des formations grâce au programme. Lequel va permettre aussi à l’entreprise d’aménager son local, tout en leur offrant un comptoir et une machine.

Florence Bassono au SARA 2019

« A Faso attiéké, notre vision c’est d’être leader », disait-elle à nos confrères de Afriksoir.net. Cette vision est en train de prendre forme avec cette distinction qui lui a été faite en labellisant son attiéké. L’entreprise de Florence Bassono a une capacité de production de 5 tonnes d’attiéké par jour. Elle contribue à la sécurité alimentaire au Burkina Faso et dans d’autres pays. Faso Attiéké emploie 40 personnes, dont 35 femmes.

Afrique femme

Laissez votre commentaire ici !