La banque africaine de développement réaffirme son engagement à soutenir la transition.

 

Une délégation de la banque africaine de développement conduite par Daniel Ndoye a eu des échanges, ce mardi 20 septembre 2022, avec Dr Maminata Traore/Coulibaly, ministre en charge de l’environnement. Ils se sont entretenus sur les opportunités de collaboration entre les deux structures. Et ce, dans plusieurs domaines.

 

La banque africaine de développement (BAD) intervient au Burkina Faso  dans le domaine du renforcement des infrastructures durables pour une croissance inclusive et verte. Cela a été rendu possible grâce au soutien financier qu’elle apporte au ministère en charge de l’environnement.

« Ce fut l’occasion pour nous de faire le tour de la coopération entre la banque africaine de développement (BAD) et le ministère en charge de l’environnement, notamment dans le secteur de l’énergie, de l’eau et assainissement », indiqué Daniel Ndoye, le responsable pays, au cours des échanges.

Ils ont également évoqué les projets, les dates d’évolutions et les insuffisances. Le but est de permettre une accélération dans la mise en œuvre des projets afin de répondre efficacement aux besoins de la population.

Ils envisagent suivre de près, l’état de mise en œuvre des différents projets. Aussi ont-ils saisi l’occasion pour dégager les perspectives et trouver des alternatives qui puissent accompagner urgemment la plan d’action de la transition dans les secteurs de l’énergie, de l’eau, de l’assainissement et de l’environnement.

Françoise Tougry

https://queenmafa.net/wp-content/uploads/2018/04/Bannie%CC%80re-QUEEN_1000x150px.jpg

Laissez votre commentaire ici !