Kundé d’or 2018 : le prestige va-t-il enfin revenir à une femme après Amity Méria ?

474

18 ans déjà se sont passés dans l’histoire des Kundé. Une seule femme, Amity Méria a remporté le kundé d’or en 2004. Cette année, elles sont deux femmes nominées : Awa Boussim et Habibou Sawadogo sont à la conquête du trophée face à Donsharp. Le prestige va-t-il enfin revenir à une femme après tant d’honneurs pour les hommes ?

Elles ont du talent, elles sont bien connues sur la scène musicale burkinabè et elles ont la chance de triompher à l’édition 2018 des Kundé. Awa Boussim et Habibou Sawadogo sont à la conquête, du prestige, du Kundé d’or. Elles font face à Donsharp, un artiste aussi talentueux, mais pas au point de décourager ces figures féminines dont, justement les œuvres ont enregistré un succès commercial et médiatique.

Elles sont la preuve que la musique burkinabè rénove. Le grand rendez-vous bien connu de tous, le méga évènement de renommée internationale, c’est pour ce vendredi 27 avril 2018 au palais des sports de Ouaga 2000. Les votes se poursuivent pour le Kundé du public sauf en cas de cataclysme, une femme devrait l’emporter car selon les données fournies par Orange, Habibou Sawadogo serait en tête suivie de Awa Boussim. Quant au Kundé d’or, Awa Boussim nous semble être en bonne position pour décrocher le trophée au regard de la qualité technique et la portée internationale de sa production. L’espoir est permis qu’une femme gagne enfin ce pari après une longue période de latence et tant de victoires pour les hommes.

Après Amity Méria seule femme à remporter ce trophée, des femmes ont été en lice pour le Kundé d’or. Malheureusement elles ont dû se consoler avec le trophée du meilleur artiste féminin. On retient de passage les doublements nominées Idak Bassavé en 2007 et 2017, Rovane en 2009 et 2014, Sami Rama en 2007, Sissao en 2011 et la regrettée Safoura Delta en 2012. Ce qui montre parfaitement que les artistes femmes ont du talent et comme l’a si bien dit le directeur artistique des Kundé, Ismael Papus Zongo, lors de la conférence de presse de mars dernier, « c’est la preuve que les choses bougent ».

En entendant la date du bouquet final, nos héroïnes ont d’office besoin de notre soutien pour la grande détermination dont elles font montre pour valoriser la culture burkinabè au-delà des frontières. Soutenons-les par nos votes afin de leur donner encore du tonus pour de nouvelles batailles.

 

Assétou  MAIGA

 

Les Kundé D’Or

2001 : Solo Dja Kabako
2002 : Bil Aka Kora
2003 : Georges Ouédraogo
2004 : Amity Méria
2005 : Bil Aka Kora
2006 : Smockey
2007 : Yellen
2008 : Yoni
2009 : Ahmed Smani
2010 : Floby
2011 : Faso Kombat
2012 : Eugène Kounker
2013 : Dez Altino
2014 Alif Naba
2015 Sana Bob
2016 Dicko Fils
2017 Imilo le Chanceux

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here