La 3e édition des journées de l’entrepreneuriat féminin connait un engouement sans précédent. Plus de 30 entreprises féminines prennent part à cette édition avec plus de 3000 visiteurs attendus. Expositions ventes, panels et communications sur les sujets d’initiative pouvant amener la femme à entreprendre, et  rencontres B to B  sont les activités phares qui mobilisent les participantes. Qu’elles soient chefs d’entreprise, entreprenantes, elles ont toutes la même intention : faire de bonnes affaires dans cet espace qui leur est dédié. Nous avons recueillis des impressions de participantes qui  apprécient  l’initiative de ces journées.

Tyfa Fatimata Konaté, présidente d’une association de jeunes femmes entreprenantes au Burkina Faso dénommé « Elles entreprennent »

Tyfa Fatimata Konaté,

« je suis là ce matin pour faire un exposé sur mon livre sur l’entrepreneuriat féminin, c’est un guide pratique sur comment entreprendre ici au Burkina Faso facilement. Le livre est rien que pour les femmes. Je pense que c’est une première journée  très une réussite en émotion et les femmes sont bien présentes, même si on ne pensait pas que les femmes allait sortir. Je vends également du beurre de karité qui a une action réparatrice de la peau. On n’a compris que le phénomène de la dépigmentation est assez récurrent. Je suis là pour faire connaitre le produit et faire de nouvelles rencontres. Honnêtement déjà à quelques heures de l’ouverture, j’étais satisfaite. Je ne m’étendais pas à ça. Je remercie encore la promotrice, c’est vraiment une femme battante et je suis fière d’elle. Elle est vraiment un exemple à suivre et à encourager ».

 

Lire aussi: Journées de l’entrepreneuriat féminin : la 3e édition bat son plein à Bobo Dioulasso

Cheik Oussaléné, représentant de Huilerie Céleste

 «  nous sommes là pour exposer nos produits, nous avons de l’huile alimentaire enrichie en vitamine A conditionnée dans les bidons de 20 litres, des paquets de 0,35 litres et du savon. C’est une très bonne initiative. Ça permet à nos mamans de voir un peu certaines idées pour faire mettre en place leurs projets. Ça permet également aux participantes de se nouer des relations ».

Roselyne Hien, commerciale a Sodigaz

« nous sommes ici pour faire la promotion de nos produits on a  gaz (12 kg) et des ensembles de carcasses a des prix exceptionnels pour les femmes comme ce sont elles qui utilisent le plus souvent le gaz. C’est une très belle initiative, les femmes sont présentes pour défendre leur savoir-faire et je pense que chaque femme est battante à sa manière ».

Aminata Zouré/Ouédraogo, représentante de l’ ACEP Burkina

«  Nous sommes une entreprise qui accompagne les femmes financièrement en leur octroyant des prêts et un accompagnement pour l’entrepreneuriat. On ne se limite pas aux femmes mais elles sont notre cible principale. En ce qui concerne la journée on espère qu’il y aura d’autres journées pour que nous puissions encore participer. Vous l’avez certainement constaté, le fait qu’il ya eu assez de femmes qui sont venues  participer et j’ai le sentiment que ces journées sont bénéfiques. Toutes les personnes qui ont des activités et veulent un fond de roulement peuvent venir nous voir ». Merci à la promotrice (Ndlr : Aïcha Dabré) et à toutes celles et ceux qui ont contribué à la naissance de cette belle initiative.

                                                          Aminata GANSONRE

Laissez votre commentaire ici !