Journées cinématographiques de la femme africaine : une quinzaine de films au programme

424

Une quinzaine de films ont été sélectionnés par le Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (FESPACO) pour la 4-ème édition des journées cinématographiques de la femme africaine de l’image (JCFA) prévue du 3 au 7 mars prochains à Ouagadougou, a annoncé le service de communication du festival.
« La plupart des réalisatrices seront présentes à Ouagadougou pour la circonstance », précise le service de communication du FESPACO, initiateur des JCFA. Celles-ci s’ouvriront jeudi matin à l’Institut supérieur de l’image et du son (ISIS) par un panel sur le thème : « la comédienne dans la création du film africain ».

Une quinzaine de films ont été sélectionnés par le Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (FESPACO) pour la 4-ème édition des journées cinématographiques de la femme africaine de l’image (JCFA) prévue du 3 au 7 mars prochains à Ouagadougou, a annoncé le service de communication du festival.
« La plupart des réalisatrices seront présentes à Ouagadougou pour la circonstance », précise le service de communication du FESPACO, initiateur des JCFA. Celles-ci s’ouvriront jeudi matin à l’Institut supérieur de l’image et du son (ISIS) par un panel sur le thème : « la comédienne dans la création du film africain ».

Le film « A peine j’ouvre les yeux » de la Tunisienne Leyla Bouzid donnera le top départ de ces 4-èmes JCFA, à l’Institut français Georges Méliès à partir de 18h locale. Un hommage sera rendu à quelques professionnelles africaines après cette première projection.

Les acteurs du 7e art africain assisteront, le lendemain vendredi au palais royal à Ouagadougou, à la cérémonie du « Faux départ du Moogho-Naba », chef suprême des Moossés (ethnie majoritaire au Burkina Faso) et 37-ème empereur du royaume mossi.

Les JCFA sont une initiative du FESPACO destinée à mettre en évidence les productions cinématographiques de la femme africaine.

Signature : APA

Laissez votre commentaire ici !