En prélude à la célébration  de la journée mondiale des légumineuses qui aura lieu le 11 février 2019 à Méguet dans la province du Ganzourgou (Zorgho), le ministère en charge de l’agriculture, Salifou Ouédraogo a animé une conférence de presse ce mardi 5 février 2019 à Ouagadougou. L’Objectif de cette journée est de faire la promotion des plantes aux apports nutritionnels reconnus.

Dans la dynamique de promotion des légumineuses, le Burkina Faso a obtenu la célébration officielle de la première édition de la journée mondiale des légumineuses qui aura lieu dans la commune rurale de Méguet dans la province du Ganzourgou, région du Plateau central, le 11 février prochain.

 « Des légumineuses pour renforcer les sources de revenus et les moyens d’existence des ménages », tel est le thème retenu pour cette première édition a indiqué le nouveau ministre en charge de l’agriculture, Salifou Ouédraogo.

Au programme de cette première journée, des actes de reconnaissance aux acteurs intervenant dans la promotion des légumineuses et une exposition des potentialités nationales en matière de légumineuses.

Selon le ministre, cette journée vise globalement à promouvoir le développement des chaînes de valeur des légumineuses au Burkina.

Et plus spécifiquement, elle vise à sensibiliser l’opinion publique nationale et internationale sur l’importance de la contribution des légumineuses dans l’atteinte de la sécurité alimentaire et nutritionnelle, mener un plaidoyer en vue de la mobilisation de financement pour leur promotion, etc.

Le ministre en charge de l’agriculture a également laissé entendre que « le Burkina Faso entend mettre à profit cette mobilisation internationale afin de lever des financements pour le développement des légumineuses au plan national ». Le budget prévisionnel de cette journée mondiale est de 40 millions de F CFA. Cette première édition est placée sous le patronage du Premier ministre, Christophe Joseph Marie Dabiré, et de l’épouse du chef de l’Etat, Sika Kaboré.

Les légumineuses sont des plantes appartenant à la famille des Fabacées avec plus de 18 000 espèces. Les plus connues et produites au Burkina Faso sont, entre autres, le niébé, le voandzou ou poids de terre, l’arachide et le soja. Les légumineuses sont cultivées pour leurs qualités nutritionnelles et contribuent à améliorer l’état nutritionnel des personnes vulnérables, notamment les femmes enceintes, les personnes âgées et les enfants.

Cette culture est pratiquée par environ 69,2% des ménages agricoles au Burkina Faso et est adaptée aux zones arides et à faible pluviométrie.  Et c’est en 2018 que l’Assemblée générale de l’organisation des Nations-Unies a institutionnalisé le 10 février de chaque année comme journée mondiale des légumineuses.

                                                            Aminata GANSONRE

Laissez votre commentaire ici !