Journée Internationale de la Femme Rurale : pour plus d’accès de la femme à la terre

443

Le Burkina Faso à l’instar des autres pays, a commémoré la journée internationale de la femme rurale le lundi 15 octobre 2018 à Manga  dans le centre sud. Placé sous le thème : «  Quelles stratégies pour une résilience des femmes vivant en milieu rural aux changements climatiques ».

A en croire la ministre en charge de la Femmes, Laurence Ilboudo, les femmes vivant en milieu rural constituent l’épine dorsale de l’économie rurale et partant de l’économie nationale. C’est pourquoi elle a signifié qu’une attention particulière leur devrait être réservée ce 15 octobre.

« Elles sont fortement impliquées dans les activités économiques car 93,48% d’entre elles vivent et travaillent dans les campagnes et sont responsables de la commercialisation de 40% des produits agricoles. Elles représentent également 65% des producteurs agricoles et assurent plus de 60% de la production agricole », a indiqué Laurence Ilboudo.

Tout en déplorant l’impact du changement climatique sur la production et la qualité de vie de ces femmes, la ministre Ilboudo a promis de réfléchir sur cette question afin qu’elles ne soient plus seulement de simples victimes des effets des changements climatiques, mais surtout des actrices importantes  et des stratégies sont mises en œuvre en matière d’adaptation aux changements climatiques.

 « Après avoir reçu leurs doléances, nous allons faire des plaidoyers auprès des autres ministres afin qu’on mette plus d’accent  sur les femmes vivant en milieu rural », a-t-elle laissé entendre.  Et d’ajouter que cela permettra d’atteindre leur objectif.

Plus de 47% des terres aménagées au profit des femmes ont été octroyées fait savoir Laurence Ilboudo, et le défit consistera à les aider à avoir des ressources pour exploiter ces terres. Pour ce faire, la ministre a signifié que des mécanismes ont été mis en place pour les aider à travers des subventions en matériel agricole.

Cette journée a été aussi l’occasion d’installer le parrain régional des femmes de la région du centre sud et par ailleurs maire de manga Joseph Rouamba. Ce dernier  après avoir pris ses nouvelles fonctions a octroyé 100 bourses de 20 000fcfa aux filles défavorisées, en situation de handicap, de vulnérabilité ou orphelines.

En plus de ces bourses, un chèque de 2 000.000 de FCFA a été remis à la présidente du collège des femmes de la confédération paysanne du Faso qui avait au préalable énuméré les problèmes auxquels elles sont confrontés entre autres le non respect du quota de 30% des femmes à la terre, les difficultés à l’accès de la terre. Les 40groupements féminins de la région ont bénéficié de matériels d’une valeur de 27 millions 784 milles 575cfa.

Pour la coordonnatrice provinciale des femmes du Nahouri, Simone Bilgo, ce don vient à point nommé. « Je pense que ce matériel permettra de renforcer notre production et nous allons veiller à ce que les femmes se mettent en groupes pour travailler dans l’agriculture. Ce matériel d’une valeur d’environ 972000 CFA et reparti entre les 5 communes que compose le Nahouri est le bienvenu ».

Il s’en est suivi de la pose de la première pierre de l’unité économique des femmes de la région du Centre-Sud, par l’Epouse du Chef de l’Etat, Sika Kaboré. La visite des tentes d’expositions des productions des femmes a mis fin à cette commémoration.

                                                                                Téné Bénédicte OUEDRAOGO

                                                                                                              Stagiaire.

https://queenmafa.net/wp-content/uploads/2018/04/Bannie%CC%80re-QUEEN_1000x150px.jpg

Laissez votre commentaire ici !