Journée de l’Enfant Africain : « L’enfant reste le socle de tout développement », Marie Laurence Ilboudo/Marshall

173

Dans le cadre des activités commémoratives de la journée de l’enfant africain, une rencontre annuelle des réseaux de protection de l’enfant s’est tenue au conseil régional du Nord le 26 juin 2019. Il s’est agi d’offrir un cadre de partage d’expériences et de concertation aux membres des Réseaux de Protection de l’Enfance (RPE) et à leurs partenaires.

Faire le bilan des activités et acquis de chaque groupe du réseau, évaluer le niveau de la mise en œuvre des recommandations de la rencontre inter-réseaux et échanger sur le thème de la 29ème édition de la journée de l’enfant africain, c’est ce qui a réuni les participants à cet atelier. Cette rencontre s’est déroulée en prélude de la journée de l’enfant africain prévue pour le 28 juin 2019.

Marie Laurence Ilboudo, Ministre de la femme, de la solidarité nationale, de la famille et de l’action humanitaire

Au cours de la cérémonie d’ouverture, Marie Laurence Ilboudo/ Marshall, Ministre de la femme, de la solidarité nationale, de la famille et de l’action humanitaire souligne :« L’enfant reste le socle de tout développement et de toute société stable. Nous avons besoin de nous occuper de nos enfants pour avoir de bons adultes plus tard. ».

Le Burkina Faso en ratifiant la convention des Nations Unies relative aux droits de l’Enfant (CDE) et ses protocoles additionnels, s’est engagé à promouvoir et à protéger les enfants en mettant en place des mécanismes de prévention des risques et de prise en charge adéquate des enfants.

Le réseau de protection de l’enfance a été mis en place en 2009, dans le cadre du renforcement et de l’opérationnalisation du système de protection de l’enfance. Présent dans 45 provinces et 19 communes du Burkina Faso, le réseau permet de prendre en charge et de suivre les cas d’exploitation, de traite, de maltraitance, de violence, de négligence et d’abus divers à l’encontre des enfants.

« Il est important que ce réseau soit le relai de proximité pour nous aider à protéger ces enfants dans le besoin et aussi scolariser ceux qui sont âge de l’être. Nous avons intérêt à garder ce réseau en alerte pour avoir le résultat que nous voulons, celui de scolariser tous les enfants de moins de 16 ans sur notre territoire. » explique la ministre en charge de la famille.

Yolande Ouédraogo, directrice provinciale de la femme, de la solidarité nationale, de la famille et de l’action humanitaire du Sanmatenga

« En situation de conflit, les enfants et les femmes sont les plus vulnérables. Parmi les déplacés, nous enregistrons beaucoup plus d’enfants que d’adultes. Ces enfants rencontrent beaucoup de difficultés. Au niveau du réseau, nous signalons aux services sociaux et à la gendarmerie toute maltraitance d’enfant » affirme Yolande Ouédraogo, la directrice provinciale de la femme, de la solidarité nationale, de la famille et de l’action humanitaire du Sanmatenga.

En rappel, la Journée de l’Enfant Africain (JEA) est commémorée le 16 juin de chaque année. Elle sera célébrée en différé le vendredi 28 juin 2019 à Kaya sous le thème « action humanitaire dans un contexte d’insécurité au Burkina Faso : défi de la prise en compte des droits de l’enfant ».

Faridah DICKO

Laissez votre commentaire ici !