Journée de la visibilité intersexe : zoom sur l’athlète sud-africaine Caster Semenya

Triple championne du monde en 800 mètres, Caster Semenya est une jeune femme athlète originaire de l’Afrique du Sud. Les instances sportives internationales ont estimé qu’elle est biologiquement un homme parce qu’elle produit beaucoup de testostérone.

 Née le 7 janvier 1991 à Pietersburg, l’athlète sud-africaine Caster Semenya est une spécialiste du 800 mètres. Elle a été double championne olympique et triple championne du monde sur cette distance. Malgré qu’elle soit une femme, son apparence et sa voix sont particulièrement masculines.

Qualifiée d’intersexe, elle a été soumise à des tests de féminité quelques heures avant la finale de Berlin. En 2009, l’Association Internationale des Fédérations d’Athlétisme (IAAF) avait décidé d’enquêter sur le genre sexuel de Semenya. Suite à cela, elle a été interdite de compétition pendant 11 mois dans le but de réaliser des tests de féminité sur elle. Elle doit donc baisser son taux de testostérone par un traitement hormonal afin de s’aligner sur les épreuves allant du 400 m au 1000mètres.

Caster Semenya a estimé que sa vie privée n’a pas été respectée lors de la pratique de tests de féminité. Elle a donc contesté cette règle qu’elle juge « discriminatoire ».

En 2010, Semenya a été à nouveau autorisée à participer aux concours avec une condition : ses taux de testostérone doivent être en dessous de la limite de la normale pour un homme. En 2011, elle termine 2e et en 2017, elle a reçu la médaille d’or.

Elle a remporté les 800 et 1500 m aux Jeux du Commonwealth de 2018.

Le 26 octobre de chaque année est commémorée la journée mondiale de la visibilité intersexe.  L’origine de la date de cette journée remonte au 26 octobre 1996 déjà, avec la première manifestation publique des personnes intersexes en Amérique du Nord.

https://queenmafa.net/wp-content/uploads/2018/04/Bannie%CC%80re-QUEEN_1000x150px.jpg

Laissez votre commentaire ici !