Je reste courageux et je me dis que cette année sera la bonne, Ange Cédric Kaboré

 

Pour les épreuves du premier jour du baccalauréat session 2022, chaque candidat se prépare à sa façon avec un seul objectif, réussir à cet examen. Ce matin, au lycée Nelson Mandela, des candidats se sont exprimés.

Je reste courageux et je me dis que cette année sera la bonne, Ange Cédric Kaboré

Ange Cédric KABORE candidat au bac D se dit prêt et confiant. Il reste souriant. Il espère aussi que les sujets seront abordables et qu’il aura la moyenne. Il est à sa troisième année de recherche du BAC. « Je reste courageux et je me dis que cette année sera la bonne. Je vais décrocher le BAC avec mention très bien. Moi, j’ai peur de français parce que mon français n’est pas trop ça et souvent un mot peut me bloquer et je peux  faire hors sujet rapidement », explique Ange Cédric.

Ange Cédric Kaboré

 

« Je suis arrivé à mon centre à 06h15 ce matin j’ai attendu 15 minutes après pour l’appel et la vérification de ma CNIB et de ma convocation, après je suis rentrée m’asseoir pour attendre le sujet. La première épreuve qui est   français s’est bien passée, le sujet était bon et j’espère avoir une bonne moyenne et que les épreuves à venir seront compréhensible pour moi, Je suis un peu stressé comme toute personne qui passe un examen mais je garde espoir et je me dis que je vais avoir mon bac avec mention », confie Annette Ouédraogo, candidate en série A.

Elle ajoute que les conditions sont bonnes pour ce premier jour et que les candidats sont à l’aise. Annette dit aussi avoir peur des mathématiques et prie pour que l’épreuve soit en sa faveur.

Annette Ouédraoogo

Madame Yasmine Sawadogo est surveillante.  Venue vers 06h, c’est à 07h30 que le top départ pour la première épreuve et donné. « Nous venons tôt parce qu’il y a l’appel, la vérification des convocations et autres pièces autorisant l’accès à la salle de composition. Cette année comme les années précédente,  le dispositif nécessaire pour le bon déroulement des épreuves et de l’examen en général est mis en place et nous sommes situés à l’avance », a laissé entendre Mme Sawadogo.

Yasmine Sawadogo, Surveillante

 

En tant que professeur et surveillante, elle a pour rôle de donner des consignes aux candidats par rapport à ce qui et autorisé et interdit. Les surveillants sont chargés de les guider pour qu’ils ne fassent pas d’erreurs sur leurs copies avant le début. Certains candidats arrivent en salle stressés. D’autres ont peur. « Mais, nous essayons de les mettre en condition d’examen. Il y a des candidats qui perturbent pendant la composition. Ce matin, les épreuves sont arrivées à temps. Les copies ont été distribuées vite et tout s’est bien passé. Nous attendons la suite », conclut-elle.

 

Latifatou Sana

Stagiaire

https://queenmafa.net/wp-content/uploads/2018/04/Bannie%CC%80re-QUEEN_1000x150px.jpg

Laissez votre commentaire ici !