Les clubs jeunes de l’Institut de Recherche pour le Développement (IRD) Burkina se sont réunis ce mercredi 02 octobre 2019 dans la bibliothèque de l’institut. Objectif, restituer les travaux de recherches menés dans leurs villes respectives au cours de l’année à travers le pitch et le slam.

Le programme de l’Institut de Recherche pour le Développement (IRD) en direction des jeunes, ambitionne de fédérer un réseau international de clubs des jeunes francophones contribuant à atteindre les objectifs du développement durable. Accompagnés par leurs enseignants et des scientifiques, les lycéens du programme s’initient à la démarche scientifique et prennent la parole sur des sujets en lien avec les questions de développement durable. A cet effet, réunis au sein de clubs scientifiques, les jeunes sont invités à développer des projets expérimentaux au sein de leurs clubs et à partager leur démarche et leurs résultats à travers des animations de visu et en ligne.

le Club jeune a posé avec le jury (photo de famille)
le Club jeune a posé avec le jury (photo de famille)

« Cette rencontre s’articule autour des clubs jeunes qui ont des activités organisées au sein des lycées du Burkina en lien avec des projets scientifiques qui relient l’activité des jeunes à l’atteinte des objectifs du développement durable (ODD). », explique Dominique Chardon, le représentant par intérim de l’IRD au Burkina Faso.

Dominique Chardon
Dominique Chardon

Composés d’élèves du lycée Ouezzin Coulibaly de Bobo Dioulasso et de ceux du lycée Philippe Zinda Kaboré de Ouagadougou, les clubs jeunes de l’IRD ont présenté les résultats de leurs travaux sur deux thèmes : la vaccination et la sécurité routière. Les élèves du lycée Ouezzin Coulibaly ont travaillé sur la vaccination, ceux du lycée Zinda Kaboré se sont penchés sur la sécurité routière.

Au cours de la journée de restitution, les jeunes ont pu rendre compte de leurs activités sous forme de deux types de communication. La première, un pitch qui est un exposé rapide de 180 secondes accompagné de quelques supports visuels et la deuxième un slam qui a résumé l’activité de façon poétique.

Concernant la sécurité routière, les élèves du lycée Zinda Kaboré ont fait ressortir la perception de la population ouagalaise de la circulation, de l’excès de vitesse, de la conduite en état d’ivresse, du non port du casque et de l’utilisation du téléphone portable. « Les règles de la sécurité routière doivent être respectées surtout par nous les élèves. Il faut toujours porter son casque en circulation, limiter sa vitesse et ne pas utiliser son téléphone. », retient Mouniratou Dondassé, élève au lycée Philippe Zinda Kaboré.

Mouniratou Dondassé
Mouniratou Dondassé

Pour ce qui est de la vaccination, les élèves de lycée Ouezzin Coulibaly ont démontré ses avantages pour la santé des enfants en bas âge mais aussi le fait qu’elle est autant l’affaire des hommes que celle des femmes. « On a choisi la vaccination comme thème parce qu’on a remarqué que par le passé des enfants ont souffert de maladies qui auraient pu être évitées si leurs parents connaissaient l’importance du vaccin. C’est donc une manière pour nous de sensibiliser la population sur la nécessité de vacciner les enfants », clame Djamila Konaté, élève au lycée Ouezzin Coulibaly.

Djamila Konaté
Djamila Konaté

L’objectif visé par cet exercice était d’inculqué la démarche scientifique aux élèves. Les critères de sélection ont porté sur la démarche scientifique, l’originalité du texte, la diction et la manière de faire passer le message.

Dans les deux disciplines, les élèves se sont illustrés par la maîtrise du thème. « On remarque qu’il y a eu de l’entrainement. Les enfants ont fait un bon rendu de la démarche scientifique et ce qu’ils nous ont présenter nous a édifier », explique Rasmata Ouédraogo, membre du jury, directrice en charge de l’éducation inclusive, de l’éducation des filles et du genre au MENA/PLN.

Rasmata Ouédraogo
Rasmata Ouédraogo

Le club du lycée Ouezzin Coulibaly a remporté le concours du pitch et celui du lycée Zinda Kaboré est sorti vainqueur du concours de slam.

Une visite à l’assemblée nationale a clos la journée de restitution des clubs jeunes de l’Institut de Recherche pour le Développement.

Faridah DICKO

Laissez votre commentaire ici !