Une session de plaidoyer en faveur des femmes victimes d’exclusion sociale par allégation de sorcellerie au Burkina Faso a été organisée ce 02 juillet 2019. Elle a été présidée par le Ministre de la Communication et des Relations avec le Parlement.

Le plaidoyer, piloté par l’Union économique et monétaire ouest africaine (UEMOA), s’est déroulé au centre Delwendé. Ce centre, sis à Sakoula à la sortie Nord-est de Ouagadougou, accueille des femmes accusées de sorcellerie et expulsées de leurs communautés.

La responsable du centre, Sœur Vickness Muleya a salué les efforts engrangés par les acteurs pour le bien-être des pensionnaires et dans la lutte contre le phénomène de l’exclusion sociale. Pour elle, un vent de changement de mentalité commence à souffler mais dit-elle, ce n’est pas suffisant. Par ailleurs, Sœur Vickness Muleya a appelé à l’abandon des pratiques traditionnelles néfastes telles que le port  de cadavres et l’abreuvage de la « potion cortique » qui sont à l’origine des accusations. « L’effectif du centre de nos jours est de 205. En 2018, nous avons enregistré 14 arrivées, 6 insertions et 14 décès. Cette année, ce sont 8 nouvelles arrivées, 5 départs, 8 décès », a-t-elle souligné.

Les femmes du Centre Delwendé
Archives QueenMAFA

Le directeur du Bureau régional de l’UNESCO pour l’Afrique de l’Ouest-Sahel, Dr Dimitri Sanga , a condamné l’exclusion sociale des femmes. Selon lui, les acteurs doivent exiger « l’arrêt immédiat des violences faites aux femmes et aux filles, quel qu’en soit l’auteur ou le mobile avancé ».

Le ministre de la Communication et des relations avec le Parlement considère cette session comme une tribune d’invite à une adhésion sans faille pour la cause des personnes exclues par allégation de sorcellerie. Par ailleurs, il a lancé son cri de cœur pour plus d’humanisme, d’amour et de charité au profit des femmes accusées de sorcellerie et exclues de la société.

L’UEMOA, à travers son projet « Appui aux femmes exclues par allégation de sorcellerie », voudrait ainsi plaider pour l’accompagnement et la réinsertion sociale des victimes de l’exclusion sociale par allégation de sorcellerie.

Davy YAMEOGO

Laissez votre commentaire ici !