Hygiène intime : Voici les 8 erreurs à ne pas commettre

*****

Une bonne hygiène intime passe par une toilette quotidienne et une connaissance des bons gestes pour préserver l’équilibre de la flore vaginale. Voici quelques  gestes  à éviter  si l’on veut bien prendre soin de son vagin.

Se laver trop souvent

Se laver trop souvent

Pour avoir une hygiène parfaite, certaines femmes se lavent les zones intimes plusieurs fois par jour, or cela vient perturber le Ph de la muqueuse vaginale, ce qui ouvre la voie aux infections.

D’autant plus si la zone est lavée avec du linge contenant lui-même des bactéries et n’est ensuite pas bien séchée.

Faire des douches vaginales

Faire des douches vaginales

Une douche vaginale consiste en l’injection d’un liquide (eau, produit antiseptique) dans le vagin  à l’aide d’une poire à lavement.

Si elle n’est pas formellement prescrite par votre médecin dans un but thérapeutique, la douche vaginale est à éviter absolument car elle vient perturber l’équilibre de la flore vaginale.

Mieux vaut laver l’extérieur de la zone intime normalement avec un gant de toilette ou mieux, les mains.

Mettre tout le temps des strings

Mettre tout le temps des strings

Porter un string au quotidien entraîne des frottements répétés du tissu sur la muqueuse, ce qui peut provoquer des irritations et donner des infections.

Si l’usage du string est répété, mieux vaut favoriser le coton comme matière, car c’est la matière la moins irritante pour la peau.

Garder un tampon ou une serviette trop longtemps

Garder un tampon ou une serviette trop longtemps

Ne pas changer sa serviette régulièrement ou dormir avec un tampon est vivement déconseillé. Le sang accumulé dans l’un ou dans l’autre est propice au développement des bactéries et peut entraîner des infections comme les mycoses.

Les serviettes hygiéniques sont à changer toutes les 3 à 4 heures et les tampons toutes les 3 à 6 heures.

Porter des sous-vêtements synthétiques

Porter des sous-vêtements synthétiques

Les sous-vêtements synthétiques font transpirer et ne permettent pas une bonne aération de la peau. Si vous êtes sujette aux mycoses ou aux cystites, ils sont donc à proscrire absolument ou à réserver pour des occasions spéciales.

Au quotidien, les sous-vêtements en coton sont les mieux adaptés car ils laissent respirer les muqueuses.

S’essuyer de l’arrière vers l’avant aux toilettes

S’essuyer de l’arrière vers l’avant aux toilettes

S’essuyer de l’arrière vers l’avant aux toilettes est facteur de cystite car les germes de l’anus sont ramenés vers le vagin.

Cela multiplie les risques de pénétration des bactéries et d’infections.

Même si le geste n’est pas naturel car moins pratique, il est donc préférable de s’essuyer de l’avant vers l’arrière.

Source: Passeport santé

Publicités

Laissez votre commentaire ici !