Huguette Tiegna, une burkinabè de 35 ans élue député en France

391

Après avoir soutenue farouchement la candidature de Macron, la burkinabè Huguette se voit à son élue députée française à 35 ans.

Le mardi dernier, elle était au Palais Bourbon pour une première  »prise de contact » avec ce qui devra être son lieu de travail pendant 5 ans. La nouvelle députée devrait avoir la première séance de la nouvelle législature le mardi 27 juin prochain 2017.

C’est en 2015, qu’elle fit la rencontre d’Emmanuel Macron, alors Ministre de l’Économie, lors de l’inauguration de la société Whylot ou elle travaille, dans un contexte d’innovation au service des territoires ruraux.

Après la création du mouvement « En Marche » le 06 Avril 2016, elle y adhère et prend part activement à la campagne présidentielle de 2017. Elle devient coordinatrice de la « grande marche » de Macron dans le Lot avant d’être investie par le parti politique. La nouvelle députée française est une femme engagée, très attachée à l’émancipation et la reconnaissance des droits des femmes par le travail.

Née le 1er avril 1982 à Bangassogo au Burkina Faso, elle est arrivée en France en 2009. Benjamine d’une famille de 9 enfants, elle a obtenu sa Licence en électronique au Burkina Faso en 2007 avant d’aller au Niger pour un cycle d’ingéniorat ingénieur au Niger. En France où elle réside depuis 2009, elle soutient un doctorat en génie électrique à l’université du Havre en 2013.

. En 2012, alors doctorante au laboratoire du Groupe de recherche en électrotechnique et automatique du Havre (GREAH) à Université du Havre en France, Huguette obtient le prix Sciences pour l’ingénieur (SPI) pour sa présentation sur « la modélisation analytique et du dimensionnement des génératrices éoliennes à aimant permanent à flux axial ». Elle est inventrice et co-auteur de 5 brevets.

Source : Bibliographie de Huguette

Laissez votre commentaire ici !