Le coût du Hadj 2019 est fixé à 2.132.000 FCFA, soit une baisse de 153 000 FCFA par rapport à l’année passée. L’annonce a été faite, le jeudi 18 avril 2019, par le ministre de l’administration territoriale et de la décentralisation, Siméon Sawadogo au cours d’une conférence de presse du lancement officiel du Hadj 2019, à Ouagadougou.

Ils sont la installé en table d’honneur pour la même raison celui de voir tous les Burkinabé de confession musulmane remplissant les conditions et désirant accomplir le cinquième pilier de l’Islam (pèlerinage), c’est à dire se rendre en Arabie Saoudite et d’y revenir sains et sauf. De part et d’autre il avait le ministre en change de l’Etat, des membres  du comité national de suivi du pèlerinage à la Mecque et un représentant de l’ambassade d’Arabie Saoudite.

 Et pour s’y rendre il faut avoir la somme de 2.132.000f CFA  soit une réduction de 153 000 FCFA  par rapport à l’année passée. Selon le ministre la baisse du coût est rendue possible grâce à une subvention de l’Etat à hauteur d’un milliard cent millions (1 100 000 000) de F CFA. « Sans cette subvention et la négociation à la baisse du service de base à Mina, le coût réel du Hadj 2019 s’élèverait à près de deux 2 400 000 F CFA. Toujours selon le ministre, la subvention doit permettre de décharger le pèlerin de toutes les dépenses administratives qui ne sont pas directement liées à son pèlerinage. En ce qui concerne le délai d’inscription, il est fixé au 5 mai 2019 et le Burkina a droit à un quota de 8 143 pèlerins.

Le président du comité national de suivi du pèlerinage à La Mecque, El Hadj Abdoul Moumouni Zoundi a souligné qu’une opération spéciale de délivrance des documents administratifs, organisée par le ministère de la Sécurité est actuellement en cours (du 11 au 25 avril 2019).

 

Comme les éditions passées, Badr Al Outaibi de l’ambassade d’Arabie Saoudite rassure : « nous sommes prêts et disponible pour délivrer les visas » aux croyants afin qu’ils puissent accomplir le cinquième pilier de l’Islam qu’est le pèlerinage à la Mecque».

 

 

A noter qu’il faut en sus la somme de 23 000 FCFA pour la visite médicale du pèlerin, frais non inclus dans le montant annoncé.

                                                                             Aminata GANSONRE

Laissez votre commentaire ici !