Habibou Sana, une légende vivante du football féminin

195
*****

Après le Tournoi international du football féminin de Ouagadougou (TIFFO), place au Tournoi de l’Avenir, également consacré au football féminin. La promotrice de ce tournoi n’est autre que l’internationale burkinabè Habibou Sana, la protégée de Marguerite Karama. Prévue pour se tenir du 6 au 13 septembre prochain à Ouagadougou, ce tournoi qui est à sa 4e édition à pour thème : « Le rehaussement du football féminin au Burkina Faso et la promotion des nouveaux talents ». A quelques heures du coup d’envoi de ce tournoi, nous sommes allés à la rencontre de la promotrice. Portrait…

Après le Tournoi international du football féminin de Ouagadougou (TIFFO), place au Tournoi de l’Avenir, également consacré au football féminin. La promotrice de ce tournoi n’est autre que l’internationale burkinabè Habibou Sana, la protégée de Marguerite Karama. Prévue pour se tenir du 6 au 13 septembre prochain à Ouagadougou, ce tournoi qui est à sa 4e édition à pour thème : « Le rehaussement du football féminin au Burkina Faso et la promotion des nouveaux talents ». A quelques heures du coup d’envoi de ce tournoi, nous sommes allés à la rencontre de la promotrice. Portrait…

Fille de feu Missiri Sana dit Capi, ancien capitaine des Etalons sénior dans les années 50, Habibou Sana a été dès sa tendre enfance bercée au rythme du ballon rond. Avant même qu’elle ne sache lire et écrire, Habibou Sana tapait dans le cuire. Accompagnant son père constamment au stade pour les entrainements et les matchs, notre footballeuse décide dès lors de suivre les pas de son père. Cette décision ne sera pas acceptée par sa mère qui prédestinait sa fille à une autre carrière. Après l’obtention de son Certificat d’étude primaire, pour vivre à fond sa passion, Habibou Sana décide de quitter le domicile familial. Elle est alors recueillie par Marguerite Karama chez qui elle passe deux années avant de quitter sa terre natale pour le Mali. Sous la coupe de cette dernière, Habibou Sana évolue pendant quelques années dans l’équipe des Princesses

. Au Mali, elle évolue avec l’AS Mandé. Outre l’AS Mandé, Habibou Sana a aussi revêtue les maillots des équipes suivantes : Olympique de Meqnesse du Maroc, Agui-Lavèdes de la Guinée, Intercontinental de Malabo et les Princesses d’Italie. Victime d’une blessure à la cheville en 2012, Habibou Sana rentre définitivement au pays. C’est à son corps défendant qu’elle mettra fin à sa carrière internationale une année après, c’est-à-dire en 2013.

Dès son retour au pays, constatant l’absence d’une équipe nationale féminine, Habibou Sana manifeste sa volonté aux autorités en charge du sport de mettre fin à cet état de fait. Malgré son état de santé, la modestie de ses ressources financières et les multiples difficultés qu’elle rencontre, notre jeune retraitée décide de mettre son expérience au service de son pays . Bon en mal en, Habibou Sana décide d’organiser un tournoi qu’elle nomme « Tournoi de l’avenir de football féminin ». A la 1re édition qui a eu lieu en 2012, 18 équipes ont pris part à la compétition. Au fil des éditions, le tournoi à grandi et est aujourd’hui à sa 4e édition. La nouvelle touche sera sans conteste le match qui va opposer l’équipe gagnante à une équipe féminine du Togo. Ce match aura lieu le 20 septembre dans la capitale togolaise. La 4e édition de ce tournoi est placée sous le parrainage de Alexis Konkobo, président de l’Association des journalistes sportifs du Burkina (AJSB) et le co-parrainage de Ablassé Yaméogo, président de l’Union nationale des supporteurs des Etalons (UNSE). Le président de l’édition n’est autre que le Ministre des sports et des loisirs, David Kabré.

Grâce à sa ténacité, son entêtement et à l’accompagnement de certains acteurs du monde du football, le Burkina Faso dispose aujourd’hui d’une équipe féminine nationale. Durant sa longue et riche carrière professionnelle, Habibou Sana a remporté de nombreux trophées. Ainsi, au plan national, elle a été trois fois vainqueur du championnat féminin de football de Ouagadougou. Elle a en outre remporté la coupe du tournoi du Mogho Naaba. S’agissant de ce tournoi, elle a été sacrée à deux reprises meilleure butteure. Avec les Agui-Lavèdes, elle s’adjuge la coupe du championnat féminin de la Guinée. A l’Olympique de Meqnesse du Maroc, Habibou Sana et ces coéquipières terminent 4e du championnat. Avec l’Intercontinental de Malabo, elle remporte la coupe du Président (cette coupe équivaut à la coupe du Faso chez nous) et termine 2e du championnat. En Italie, Habibou Sana remporte en 2008 le tournoi triangulaire De ce pays. Notre footballeuse qui aura 30 ans le 16 novembre prochain est mère d’un enfant et aime le sport, la musique, les voyages et la dance.

Une équipe de football féminine qui ferra la fierté de notre pays comme c’est le cas des protégés de Gernot Rhor, elle y croit dur comme fer. Selon elle, le secret, c’est de faire confiance aux filles, de les encourager et de les pousser. Et pour que ce rêve devienne un jour une réalité, elle demande l’accompagnement du ministère des sports et des loisirs.

Edith Traoré

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here