Adoptée en Conseil des ministres du 26 décembre 2018, la mesure de gratuité de la planification familiale (PF) est officiellement entrée en vigueur le 1er juin 2019.A travers cette décision l’État Burkinabè s’est engagé à fournir aux populations, des services de planification familiale gratuite qui sont entre autre les contraceptifs et les consultations médicales . Près de trois semaine après ,nous avons fait le tour de quelques centre de soins pour constater l’état de mise en œuvre. Constat.

A lire aussi : Les documents sur la gratuité de soins et des services de la Planification familiale validés

C’est dans une attitude de rejet et avec un ton repoussant que l’un des responsables de santé de Dassasgho a affiché par rapport à la question de la mise œuvre effective de la gratuité des services de planification familiale. Se montrant très réservé à ce sujet, il déclare avoir pris connaissance de cette décision gouvernementale au même titre que les citoyens. A travers ses propos, il semble dire que cette décision de l’État n’est pas encore effective dans son centre de santé. « Ce n’est pas encore arrivé dans notre structure sanitaire, ils ont dit que la mesure va commencer au niveau des régions avant d’atteindre les villes » a t-il laissé entendre avant de mettre fin à l’entretien.

A lire également : Planification familiale : le Burkina Faso récompensé pour son leadership.

Du côté du secteur 12, un autre chef de service de santé était retissant sur le même sujet  allant jusqu’à exiger une autorisation émanant de son ministère de tutelle avant de se prêter aux questions.

Même son de cloche au niveau au secteur 3, où un responsable avoue ne pas être en mesure de se prononcer sur la question sans l’accord de sa hiérarchie.

un décret portant gratuité des soins de la planification familiale au Burkina Faso.

L’adoption de ce décret permet la mise en œuvre de la mesure de gratuité de la planification familiale dans les structures de santé publique de notre pays et une intensification de l’offre des services de la planification familiale au profit des populations notamment les adolescents, les jeunes et les populations vivant en milieu rural.

Pour l’épanouissement de la femme, cette mesure est salutaire mais le ministère de la santé gagnerait à la rendre visible sur le terrain. Adoptée en Conseil des ministres le 26 décembre 2018, la mise en œuvre effective de la gratuité des services de planification familiale était annoncée pour le mois de juin 2019.

Davy YAMEOGO

Laissez votre commentaire ici !