Gouvernement Dabiré II : « nous avons choisi les hommes et les femmes pour nous accompagner dans la mise en œuvre du programme présidentiel », Christophe Dabiré

108

Les membres du gouvernement Dabiré II ont pris part à leur toute première rencontre ce lundi 11 janvier 2021 au palais de Kosyam. Cette rencontre marque le premier conseil des ministres de l’année 2021.

Ce sont trois indications du Président du Faso qui ont prévalue au choix des membres du gouvernement Dabiré II.  A en croire Christophe Marie Joseph Dabiré, la première orientation a porté sur la dynamique de la continuité bâtie sur la stabilité. La seconde indication de Roch Marc Christian Kaboré sur la composition du gouvernement a consisté à la mise en place des reformes sur la réconciliation nationale, la réforme foncière et immobilière, la réforme de l’administration territoriale et la réforme des rémunérations.

La troisième indication était basée sur la nécessité de poursuivre et de renforcer les actions pour une consolidation des acquis de développement économiques et sociaux au niveau des secteurs stratégiques du Burkina Faso.

« C’est en fonction de cela que nous avons choisi les hommes et les femmes qui sont chargés de nous accompagner dans la mise en œuvre de son programme », a laissé entendre Christophe Dabiré.

Dans la composition de son gouvernement, le Premier Ministre a également tenu compte d’une ouverture politique pour assurer le renforcement du dialogue politique. A ce titre, c’est Zéphirin Diabré, ancien chef de file de l’opposition politique qui occupe désormais le poste de ministre d’Etat auprès du président du Faso chargé de la réconciliation nationale.

Dans sa volonté d’élargir les compétences du ministère chargé de l’urbanisme et de l’habitat à la question de la ville, Christophe Marie Joseph a jugé nécessaire de confié la responsabilité de ce département à un chef de parti politique.  A ce titre, Christophe Dabiré considère que la réforme foncière doit être conduite par des hommes qui ont la maitrise juridique du sujet d’où le choix porté sur Bénéwendé Sankara, président du parti politique UNIR/PS.

« Nous avons appelé le président de l’UNIR PS qui s’est associé à nous pour conduire les actions du gouvernement et qui aujourd’hui, a pris en charge cet aspect de la question pour que nous puissions avancer de façon sereine et rapide sur les questions de la relecture du code foncier, la relecture du code immobilier et la mise en œuvre d’un certain nombre de politiques concernant la ville », a-t-il confié.

Un autre aspect marquant la composition du gouvernement, c’est l’élargissement de certaines compétences au niveau de la politique agricole. « Nous avons estimé que la politique agricole devait aller au-delà des aménagements agricoles pour prendre en charge la question de la mécanisation. C’est pourquoi aujourd’hui nous avons un département de l’agriculture, de l’aménagement hydro-agricole et de la mécanisation », a mentionné Christophe Dabiré.

S’agissant du domaine de l’artisanat, le Premier Ministre y a apporté des modifications. « Il était bon d’accorder une importance au développement de l’artisanat, le secteur connait un certain nombre de difficulté et il est important que nous puissions le booster afin qu’il soit porteur de création d’emploi et d’investissement. », a rassuré Christophe Dabiré.

Le gouvernement Dabiré II est composé de 33 Ministres au total. 25 ministres chargés de gérer les départements ministériels, 7 ministres délégués, 3 ministres d’Etat et 1 ministre d’Etat auprès du Président du Faso chargé de la réconciliation nationale.

Marie Sorgho

https://queenmafa.net/wp-content/uploads/2018/04/Bannie%CC%80re-QUEEN_1000x150px.jpg

Laissez votre commentaire ici !