Gestion des ressources naturelles : Des journalistes à l’école de l’approche APAC

63

Les associations NATUDEV (Association Nature et Développement) et ASAPAC-BF (Association Nationale des APAC au Burkina Faso) ont organisé un atelier de formation au profit des organes de presse sur l’approche des APAC dans la gestion des ressources naturelles ce jeudi 1er octobre 2020. Cette activité avait pour thème « formation des organes de médias du Burkina Faso sur les Aires ou territoires du Patrimoine Autochtone et Communautaire (APAC) dans la gestion des ressources naturelles : connaissance de l’approche et rôle des médias dans sa promotion et sa visibilité ».

Cette session de formation a pour but de contribuer à la promotion de l’approche APAC au Burkina Faso afin de soutenir les communautés villageoises dans leurs efforts de sauvegarde des sites naturels d’intérêts communautaires.

Les Aires ou territoires du Patrimoine Autochtone et Communautaire (APAC), sont une nouvelle approche internationalement reconnue pour sa pertinence dans la promotion des zones de conservation de la nature gouvernées et générées par les communautés locales elles-mêmes.

Les aires de conservation telles que les bois sacrés, les collines sacrées, les mares sacrées, les rivières sacrées, les aires de pâture, les aires de repos du bétail, les forêts villageoises et les zones villageoises d’intérêt cynégétique sont menacées par des formes de dégradation inhérentes à divers phénomènes. Ce sont notamment le changement climatique, l’accroissement démographique, les pratiques non durables d’utilisation des ressources naturelles, le développement de grands chantiers tels que les travaux de construction de routes, de barrages, d’installation de mine d’or, etc.

Dans ce contexte, NATUDEV en partenariat avec le Consortium mondial APAC le Programme de Micro-financement du Fonds pour l’Environnement Mondial (PMF/FEM) et le Ministère en charge des forêts au Burkina Faso, soutient depuis 2017 les communautés villageoises dans la mise en marche d’un mouvement national de promotion à la sécurisation et à la gestion durable des APAC.

Afin de mener à bien leur lutte, les associations NATUDEV et ASAPAC-BF ont fait appel aux journalistes pour s’assurer de leurs contributions dans la lutte pour les aires protégées. « Je pense que votre rôle est important, il faudrait que vous fassiez passer l’information. Ça va donner un éveil global des consciences, les gens auront des comportements favorables à la nature » a déclaré le directeur de l’Office national des aires protégées (OFINAP) Benoit Doamba aux journalistes.

En rappel, plusieurs actions et démarches ont été entreprises au profit des populations locales pour une synergie d’action visant la promotion et la conservation des APAC au Burkina Faso.

Nafissatou KIEMTORE

Laissez votre commentaire ici !