Gestion de la covid-19 à l’école: « Pour l’année 2020-2021, le ministère ne s’est pas engagé à distribuer des masques », Lucien Hien

172

La pandémie de la covid-19 en a fait voir de toutes les couleurs aux élèves. Après avoir été ballotés entre l’école, la maison, les cours via les médias, etc., ils ont pu retourner en classe le 1er octobre 2020. Dans cette interview accordée à Queen Mafa, Lucien Hien, inspecteur d’éducation de jeunes enfants et conseiller technique du Ministre de l’éducation nationale nous parle des mesures prises par le ministère pour gérer la covid-19 à l’école. 

Au niveau du ministère, quelles sont les décisions qui ont été prises pour la gestion de la covid-19 à l’école ? Quelles sont parmi ces décisions, celles qui ont été réalisées ?

Un plan de riposte du MENAPLN pour la continuité éducative dans le contexte de la COVID-19 a été adopté le 16 avril 2020. Ce plan contient un certain nombre d’actions. La mise en œuvre du plan de riposte a induit la prise de nombreuses décisions que la sensibilisation, les cours dans les médias, la création de plateforme numérique etc..

Dans certaines écoles primaires à Kamboinsin, nous avons remarqué que les élèves ne portent pas de masques. Où en est la commande de cache-nez annoncée par le Ministre Ouaro ? Ces cache-nez seront-ils disponibles dans toutes les écoles ?

Le Ministre OUARO a annoncé la commande de cache-nez en avril 2020. Au total, 12.159.181 de masques ont été livrés. Une partie desdits masques a été distribuée aux apprenants et aux personnels enseignants, administratifs et de gestion qui ont accompagné les élèves des classes d’examens de l’année 2019-2020 de toutes les structures éducatives publiques et privées entre le 25 mai et le 15 juin 2020. Le restant des masques a été distribué à la rentrée 2020-2021 à certains apprenants et personnels enseignants, administratifs et de gestion. Vous le savez sans doute, pour l’année 2020-2021, le ministère ne s’est pas engagé à distribuer des masques. Ceux qui auront été bénéficiaires du restant des masques de 2019-2020, c’est tant mieux. Si non, leurs parents devront en acheter pour eux.

Lire aussi: « La covid-19 nous a forcé à être créatifs, à revoir la façon dont l’apprentissage se fait », Vincent Thierry Adam, Directeur Enko Ouaga

Depuis quelques semaines, on observe une recrudescence des cas de covid-19, quelles sont les mesures que le ministère compte prendre au niveau des écoles ? Y’a-t-il un risque de fermeture des écoles ?

Malheureusement il y a une recrudescence des cas de covid-19 au Burkina Faso. Cela est dû, entre autres, au relâchement des mesures barrières à tous les niveaux. Le ministère en charge de l’éducation n’a pas pris de mesure particulière, l’école n’étant pas en dehors de la société. Le ministère insiste sur le lavage des mains et le port du masque. Au dernier conseil de cabinet des 17 et 18 décembre 2020, le point de la mise en œuvre des directives de rentrée y relatives a été fait. Et il a été recommandé :

-d’interdire l’organisation de kermesse et autres activités de regroupement en raison du rebond de l’épidémie à COVID-19 ;

-de renforcer la sensibilisation et la communication sur le respect des mesures barrières ;

-de dispenser à nouveau le cours sur le module de la COVID-19 dans toutes les classes comme 1er cours à la reprise des classes le 5 janvier 2021 ;

-de veiller au suivi du protocole de prise en charge de la COVID-19 dans les structures éducatives.

Pour le moment, il n’est pas envisagé de fermer les écoles. Comme vous le savez, nous devons désormais vivre avec la covid-19 en respectant les mesures barrières et les instructions du ministère de la Santé.

L’année dernière, du fait de l’arrêt des cours, les élèves ont pris du retard. Qu’est ce qui est prévu pour leur permettre de rattraper mais aussi de poursuivre les cours au regard de l’évolution de la covid-19 ?

Le rattrapage du retard d’exécution des programmes des classes intermédiaires de l’année 2019-2020 à la rentrée 2020-2021 a été une des mesures d’accompagnement de la validation de l’année scolaire 2019-2020. C’est dans ce contexte qu’il a été prescrit dans les directives de rentrée 2020-2021, l’organisation dès la rentrée de cours de rattrapage sur 45 jours. À l’évaluation, la mise en œuvre de cette instruction a été jugée satisfaisante.

F.D

https://queenmafa.net/wp-content/uploads/2018/04/Bannie%CC%80re-QUEEN_1000x150px.jpg

Laissez votre commentaire ici !