Gabon : un concours dénommé miss vierges interdit par le gouvernement

216

Initiée par l’Association des femmes missionnaires pour Christ (AFMC) et Femmes sages pour Christ (FSC), l’élection Reine des vierges, devant récompensée les plus belles filles vierges du Gabon a été finalement interdit par le ministère de l’intérieur.

Pour les organisatrices, il s’agissait de dénicher la perle rare qui servira de modèle à la jeunesse gabonaise : «une grande sœur modèle : vierge, mature, intelligente, apte et capable de convaincre les autres à se préserver, en attendant d’avoir atteint ses objectifs». Ainsi après leur élection, les «vierges» devraient faire le tour des établissements scolaires pour prôner l’abstinence sexuelle comme moyen de lutte efficace contre les infections sexuellement transmises, les grossesses précoces, les déperditions scolaires, etc

Cependant, ces explications n’ont pas convaincu le ministère de l’intérieur qui a jugé que l’organisation de ce concours visant à élire une ambassadrice de la virginité n’est pas acceptable du point vue de la loi : «en entreprenant de recruter, de faire subir des examens médicaux à des mineurs qui n’ont pas encore le libre arbitre, pour rechercher un statut de virginité à l’effet d’organiser un concours, viole la législation en vigueur en matière de protection des mineurs en République gabonaise et porte atteinte aux bonnes mœurs».

Et le ministre gabonais de l’intérieur de conclure en ces termes : «Il est difficile de laisser prospérer une telle entreprise préjudiciable à la dignité et à la sécurité de ces mineurs et qui heurte notre contexte culturel, notre vivre ensemble…notre sociologie, en exposant ses jeunes filles à plusieurs risques».

Prévu pour ce tenir du 3 juin au 5 août à Libreville, l’élection «Reine des vierges du Gabon» a donc été a été censurée au grand bonheur de ces détracteurs. Surtout que les rumeurs les plus folles ont entouré l’annonce de cette initiative. Au-delà des risques auxquels auraient été exposées les filles, une fois sous les feux des projecteurs, d’aucuns ont avancé l’érection d’un réseau de prostitution de luxe. Ou encore un réseau de ravitaillement pour des organisations occultes.

Source: Communiqué et Gabon News

Laissez votre commentaire ici !