G5 Sahel: à la recherche de solutions communes pour venir à bout du terrorisme

105

En prélude à la rencontre prochaine des chefs d’États du G5 Sahel, s’est tenu ce samedi 2 février 2019, à Ouagadougou, une réunion des ministres de la défense du G5. Cette rencontre a été l’occasion pour le ministre de la défense nationale du Niger, par ailleurs président en exercice de la réunion des ministres de la défense du G5 Sahel, de faire le bilan de ses actions avant de passer le témoin au Burkina Faso qui assurera la continuité de ce poste pendant un certain temps.

A la suite de la rencontre des experts, c’est au tour des ministres de la défense du G5 Sahel de se réunir pour échanger sur le rapport des activités déjà réalisées et la situation sécuritaire de leurs États. A l’occasion, le Ministre d’État, de la défense et des anciens combattants du Burkina Faso, Chérif SY a indiqué que cette force conjointe du G5 Sahel se doit de trouver les voies et moyens pour réduire l’insécurité. « L’année 2018 a été particulièrement difficile pour notre espace sur le plan sécuritaire avec l’évolution des modes d’actions des groupes armées terroristes et leur impact sur le développement économique et social de nos nations », a-t-il relevé.

Pour cela, Chérif Sy a ajouté que la coopération entre les États reste la meilleure alternative pour lutter contre le terrorisme et le Burkina Faso entend inscrire son mandat dans la continuité et le renforcement des actions entreprises. « Le développement et la sécurité de nos nations sont intimement liés et il ne peut y avoir de développement sans sécurité. C’est donc en bon droit qu’il nous est permis de croire que la contribution du conseil des ministres de la défense du G5 sahel va fortement enrichir le sommet de nos chefs d’États », a-t-il terminé ses propos.

Kalla MOUTARI, président en exercice de la réunion des ministres en charge de la défense du G5 Sahel et ministre de la défense nationale du Niger

Le ministre de la défense nationale du Niger par ailleurs, président en exercice de la réunion des ministres en charge de la défense du G5 Sahel, Kalla MOUTARI a fait le point des actions réalisées au cours de son mandat. Il a noté Plusieurs avancées significatives qui sont entre autres le déploiement des personnels au niveau des postes de commandements, le démarrage de la force conjointe dans tous les fuseaux des espaces concernées, l’élaboration du cadre conceptuel de la police et la mise en place des mécanismes de renforcement.

« Nous sommes sur la bonne voie même si les défis à relever reste immense spécialement en ce qui concerne la monté en puissance de notre force », a terminé Kalla MOUTARI a qui se dit convaincu que d’autres solutions seront proposées à l’issue de cette concertation pour venir à bout du terrorisme qui sévit dans la sous- région depuis la disparition de l’État Libyen.

Mary Sorgho

Laissez votre commentaire ici !