Fuyez les hommes mariés!, Nathalie Koah

 

Travaillant pour Camair-co, la compagnie aérienne nationale, Nathalie Koah fait la connaissance du footballeur Samuel Eto’o avec qui elle a une liaison pendant plusieurs années. En 2014, ils rompent, une rupture avec turbulences. Elle devient par la suite influenceuse sur le net, dans le domaine de la beauté et de la mode. Elle est PDG de sa boutique Psychee by NK. En 2020, elle travaille pour une société française, en tant que directrice de la communication. Elle fait partie du casting de la téléréalité « Les Lifeuses », diffusée en exclusivité sur Life TV. Dans une vidéo postée sur les réseaux sociaux, elle se confesse.

 

Lire aussi « Quand les femmes refusent de manger de la merde, elles sont incomprises », Halima Gadji

                                       *********

« Je suis Nathalie Koah, née en 1987 à Yaoundé. J’ai 35 ans. Je suis une influenceuse et entrepreneure camerounaise, connue grâce à ma liaison avec le footballeur Samuel Eto’o et le livre Revenge P*rn que j’ai publié après notre rupture. Vous allez sans doute me demander pourquoi je reviens sur ce sujet. Mais, sachez  que c’est parce je ne l’ai pas oublié » !

 

« Aujourd’hui, je vois des jeunes femmes assoiffées de réussite financière, sortir avec des hommes mariés et cela me rappelle mon passé avec Samuel Eto’o. Je travaillais à l’aéroport de Yaoundé quand je l’ai connu. Il était venu pour un voyage et quand il a posé ses yeux sur moi, il a souri ».

 

« Et moi, j’étais tellement contente car j’étais en face du meilleur footballeur africain. En plus d’être fortuné, il était très très riche. C’est la raison pour laquelle quand il est venu vers moi, je ne l’ai pas repoussé car j’ai vu en lui, l’homme qui allait me rendre riche et réaliser mes rêves ».

 

« ll m’a fait des compliments et a demandé mon numéro et c’est là que tout a commencé. Pendant son voyage, il ne cessait de m’écrire et de m’appeler. Et moi, j’étais très heureuse. J’avoue que je savais qu’il avait une conjointe. Mais, je m’en foutais éperdument. Je m’en foutais du mal qu’elle pouvait ressentir, elle et leurs enfants ».

 

‘Le temps est passé et Eto’o et moi, on s’est rapproché. Il quittait sa famille pour me voir. On voyageait ensemble et il me donnait tout ce que je voulais. J’avais des sacs de luxe,  des parfums de marque, beaucoup d’argent et je tiens à préciser qu’on voyageait beaucoup ».

 

« Je découvrais des pays que je n’avais jamais découverts. Mais, ce qui me dérangeait, c’est qu’il me demandait de faire des pratiques sexuelles qu’aucun homme ne demanderait à sa femme. Je couchais avec ses amis devant lui, je lui envoyais mes nudes (photos de moi où je suis nue) ».

 

« Un jour, je lui ai demandé si sa compagne lui faisait ça et il a dit non. J’ai eu l’impression qu’il m’utilisait pour ses fantasmes. Mais, je m’en foutais. Je voulais être riche. Et il faut dire que je gardais l’argent qu’il me donnait au cas où… »

 

« Un jour, tout ce qu’il me demandait de faire à commencer à m’agacer et j’ai mis un terme à la relation après plusieurs années de relation. Il s’est fâché et a balancé mes nudes sur les réseaux  sociaux pour se venger ».

 

« J’ai eu très mal et c’est pourquoi j’ai écrit un livre pour raconter notre histoire. J’ai reçu beaucoup d’insultes. Mais, ce qui me plaisait, c’est que je suis devenue célèbre à cause de ça. Mais aujourd’hui que j’ai 35 ans, je me rends compte que j’avais mal fait ».

 

« Pendant que Georgette s’inquiétait pour son chéri et pleurait, moi j’étais seul avec lui.  J’ai été méchante raison pour laquelle, le karma m’a rendue tout le mal que j’ai fait. Mes relations amoureuses ne durent pas. Je suis la risée de tous et le père de ma fille n’est plus avec moi ».

 

 « Je suis mariée aujourd’hui à un homme. Mais, je ne l’aime pas vraiment. Je l’ai épousé seulement pour avoir un nom et parce que je n’avais pas le choix car aucun homme ne voulait de moi. Chacun m’utilisait seulement et fuyait ».

 

« Ne faites pas la même erreur que moi » !

 « Ne faites pas pleurer une femme qui ne vous a rien fait » !

« Laissez les hommes qui sont déjà engagés s‘il vous plaît » !

« Battez-vous sans compter sur un homme » !

« Surtout un homme déjà engagé ».

 

Nathalie Koah

https://queenmafa.net/wp-content/uploads/2018/04/Bannie%CC%80re-QUEEN_1000x150px.jpg

Laissez votre commentaire ici !