La recherche et l’innovation se conjuguent de plus en plus au féminin au Burkina Fao. Pour s’en convaincre, il suffit de faire un tour sur le site du FESPACO ou se tiennent les expositions de la 11e édition du Forum national de la Recherche Scientifique et des Innovations Technologiques (FRSIT). Queen Mafa est allé à la rencontre de ces amazones de l’innovation…

 

 

Binta Sawadogo, chef de l’entreprise Faso Risongo à Ouahigouya

Elle est l’une des bénéficiaires duprogramme de structuration de l’offre de formation professionnelle et d’apprentissage du secteur de l’agroalimentaire (PSF/PA), initié par l’institut de recherche en sciences appliquées et technologies (IRSAT). Ce qui lui a permis d’acquérir le certificat de qualification professionnelle (CQP) dans le domaine de la transformation de produits agro-alimentaires, option céréale. Et ce sont les retombées de cette formation qu’elle est venue présenter à cette 11e édition du FRSIT.

Comme produits, elle a les céréales transformées en couscous de mil, maïs et des jus en granulé (citron, gingembre), des biscuits de pomme de terre, de haricot. Son innovation est le babemda et le zamnè en conserve. «  On est au FRSIT pour faire connaître nos produits. On attend beaucoup de clients, surtout des grossistes ou des réseaux de distribution pour l’écoulement ». Selon elle l’écoulement des produits n’est pas facile. Elle invite le grand public à faire le déplacement jusqu’au FESPACO car «  c’est toujours mieux de voir que d’entendre ».

Contacts : Téléphone : (00 226) 70 26 38 99 / 79 42 57 43

                 Email :

Thérèse Kalmogo, promotrice de l’établissement Christ-My

Elle est spécialisée dans la fabrication et la vente d’engrais biologique. « Je suis exposante et c’est cette année seulement que j’ai eu la chance de participer ». Les engrais biologiques servent à fertiliser le sol et donnent de bons rendements aux producteurs. Elle a entrepris des tournées pour la publicité et le marketing de son produit. « Je suis là pour chercher des partenaires. J’espère que le forum va nous permettre de faire des rencontres intéressantes». C’est à Nambé, un village situé sur la route de Saponé sur l’axe Ouagadougou-Léo que l’engrais se fabrique. Le siège de la structure se trouve dans le quartier Gounghin à Ouagadougou.

Contact : (00226) 70 00 95 61

Marie Madeleine Yonli/Yoda de l’unité de transformation des produits non ligneux

Elle vient de Tenkodogo. Elle travaille à titre privé et fait la transformation des produits non ligneux, les jus en particuliers (jus de tamarin, oseille, gingembre, liane, mangue). Selon elle, les fruits sont riches en vitamine et les gens optent de plus en plus pour le naturel. Ce qui l’encourage à promouvoir les jus locaux.  « Je suis au FRSIT pour plus me faire connaître. C’est par sélection que je suis là. Y a rien de chimique ici ».

Contact : (00 226) 70 24 10 08

                                                                                                               Assétou W. Maiga, stagiaire

Laissez votre commentaire ici !