Ce jeudi 21 juin 2018 restera une date mémorable pour les personnes vivant avec un handicap au Burkina Faso. Venues des quatre coins du pays, elles ont pu poser directement leurs préoccupations au Président Roch Marc Kaboré. Une rencontre qui augure des perspectives heureuses pour ces personnes défavorisées.

A tour de rôle chacun des représentants des personnes vivant avec un handicap des 13 régions du Burkina a livré les besoins de sa localité dans l’optique de parvenir à un développement inclusif. C’est un exercice qui permet de faire un état des lieux de la situation du handicap afin de dégager des axes d’actions fortes pour qu’aucune personne handicapée ne se sente désormais exclue.

Ainsi, les préoccupations majeures de cette frange de la population se résument à plusieurs niveaux : Sur le plan politique, les personnes vivant avec un handicap ont demandé une application effective de la loi 12 pour leur permettre de jouir des avantages de cette loi.

 

Sur le plan sanitaire, il ressort un faible équipement des services de santé au profit des personnes handicapées : absence de rampes d’accès, problème de certificat médical, absence de toilettes adaptées, élargir les mesures de gratuité aux enfants handicapés jusqu’à 20 ans, etc.

Sur le plan de l’éducation, les représentants ont demandé la création de centres d’alphabétisation, la prise en charge de la scolarité des enfants handicapés et des enfants de parents handicapés, la promotion de l’éducation inclusive etc.

En matière d’autonomisation économique et professionnelle, les doléances ont porté sur l’employabilité des personnes handicapées, la création des activités génératrices de revenus(AGR), la transformation des produits locaux, la création de centres de formation professionnelle, la création d’un fonds destiné aux personnes handicapées.

Ils ont également demandé qu’on leur prenne en compte dans les logements sociaux et dans les lotissements, l’augmentation du budget de leur ministère de tutelle, la construction de centres régionaux pour les personnes handicapées et de faciliter la délivrance de  la carte d’invalidité.

L’application de la loi n° 012- 2010/AN du 1er avril  2010 sera effective

 Le Président Roch Kaboré a salué l’initiative, première du genre à sa juste valeur avant de dire que l’objectif de ce forum est d’arriver à une société débarrassée de tout complexe et toute exclusion sociale. En reconnaissant que les préoccupations exposées sont d’un grand intérêt, il a souligné que la question du handicap est transversale et touche presque tous les ministères.

C’est pourquoi, son gouvernement va agir en synergie pour trouver des réponses appropriées. Le président a également rassuré que des dispositions seront prises pour l’application effective de la loi 12 pour un épanouissement socio-économique des personnes vivant avec un handicap.

Sur la question sanitaire, il a insisté que des mesures soient prises en vue de relever les insuffisances soulignées (matériels de mobilité, carte d’invalidité pour avoir accès aux soins etc.). Quant à la construction de nouveaux centres de formation, Roch Marc Kaboré a suggéré de renforcer ceux qui existent déjà en matériel nécessaire.

A lire aussi: Être femme et handicapée: les dures réalités d’une double stigmatisation

 Il a rassuré ses interlocuteurs que tout ce qui a été dit sera examiné minutieusement. N’ayant aucun doute sur l’importance de pareils échanges, le président du Faso a déclaré de la tenue du forum national des personnes vivant avec un handicap tous les deux ans.

Pour la représentante des personnes handicapées de la région du nord, Fati Ouédraogo les conclusions sont satisfaisantes. « Nous espérons qu’ils ne vont pas mettre du temps pour mettre en œuvre  les engagements pris», a-t-elle déclaré.

Un chèque de 18 millions 450 a été remis à 21 associations œuvrant dans la promotion et la valorisation des personnes vivant avec un handicap. C’est ce geste qui  a clos ce premier échange direct entre le Président du Faso et les personnes vivant avec un handicap.

 

                                                                                                               Assétou MAIGA

                                                                                                           Aminata GANSORE

Publicités