Forum Génération Egalité : les organisations féminines en concertation

35

L’Initiative Pananetugri pour le Bien-être de la Femme (IPBF) a organisé un atelier de concertation avec les organisations féminines sur les enjeux du sommet Beijing +25. L’atelier s’est déroulé du 15 au 17 octobre 2020 à Ouagadougou. 

Après l’atelier de lancement qui s’est tenu le 1er octobre dernier, l’IPBF lance la seconde étape de son projet : la concertation des organisations de défenses des droits des filles et des femmes autour des enjeux du Forum Génération Egalité. 

Essentiellement composés d’organisations de la société civile ainsi que d’associations féminines en santé sexuelle et reproductive(SSR), les participants ont activement pris part à l’atelier. Organisé par l’IPBF, la session visait à outiller les organisations féminines de défenses des droits des femmes à disposer d’un plan de plaidoyer commun pour la conduite du processus en direction des ministères de tutelles et de disposer d’une déclaration commune sur les enjeux du Forum Beijing + 25. Il s’agit entre autre de renforcer les capacités des organisations féminines impliquées dans le processus sur les enjeux du sommet, de les outiller pour qu’elles identifient les enjeux porteurs du forum qui sont des leviers de changement durable en faveur des DSSR des filles et des femmes mais aussi de définir la stratégie de plaidoyer susceptible d’influencer les décisions des gouvernants.

« Nous apportons un appui technique pour l’élaboration d’un plan qui pourra permettre de faire le plaidoyer auprès des autorités du Burkina Faso afin que les besoins spécifiques de la femme et de la jeune fille soient pris en compte lors du forum de Beijing », explique Célestin Compaoré, program manager à Pathfinder. 

A travers le projet de Mobilisation des organisations de défense des droits des filles et des femmes autour du Forum Génération Egalité, l’IPBF entend jouer sa partition pour interpeller les décideurs étatiques et politiques.  Comme le disent les organisatrices, « il est question à cette étape de porter le flambeau afin d’assurer la prise en compte effective des besoins des filles et des femmes en SSR lors de la participation du Burkina Faso au Forum Génération Egalité ».

Au terme de l’atelier, l’Initiative Pananetugri pour le Bien-être de la Femme attend des participants que la vingtaine d’organisations engagées à contribuer à la mise en œuvre du projet, participe aux débats afin d’aboutir à une déclaration commune.  « Après cette formation, il y’aura une autre étape pour valider la déclaration commune qu’on aura à la fin de cet atelier » indique Bibata Séré, responsable de programme et de suivi-évaluation de l’IPBF. 

En rappel, le Forum Génération Egalité se tiendra dans le premier semestre de l’année 2021 à Paris. 

FD

Laissez votre commentaire ici !