Forum Génération Egalité : IPBF sonne la mobilisation des acteurs

88

En prélude au forum Génération Egalité, l’Initiative Pananetugri a procédé au lancement d’une mobilisation des organisations de défenses des droits des femmes. C’était ce jeudi 1er octobre 2020 à Ouagadougou.

Réunis autour d’un atelier d’information et de concertation, les participants ont échangé sur les actions à mener pour influencer les décisions étatiques. Cela, dans l’optique de la prise en compte des besoins spécifiques des filles et des femmes au prochain forum Génération Egalité qui se tiendra à Paris l’été prochain. « L’IPBF veut mobiliser les organisations féminines du Burkina à s’investir pour une prise en compte holistique des droits des filles et des femmes lors de ce forum », indique Wendyam Micheline Kaboré, directrice exécutive de l’Initiative Pananetugri pour le Bien-être de la Femme (IPBF).

L’un des domaines prioritaires sur lequel l’IPBF veut intervenir dans le cadre de ce forum, c’est la santé sexuelle et reproductive de la gent féminine. Pour y parvenir, l’Initiative Pananetugri compte sur l’implication des organisations de défense des droits des femmes qui œuvrent dans le domaine de la santé sexuelle et reproductive.

Micheline kaboré

Le Forum Génération Egalité

Initié en 1995, le Forum Génération Egalité est un rassemblement mondial pour l’égalité entre les femmes et les hommes.  Il a pour missions d’induire une parité salariale, un partage égal des soins non rémunérés ainsi que du travail domestique, la fin du harcèlement sexuel et de toutes les formes de violence à l’égard de la gent féminine. Ce forum a également pour mission de garantir les services de soins de santé répondant aux besoins des filles et des femmes ainsi que leurs participations à la prise de décision dans tous les domaines de la vie. C’est donc consciente de ces enjeux que l’IPBF entend mettre en œuvre son projet de mobilisation des organisations de défense des droits des filles et des femmes autour du prochain forum qui se tiendra lors du premier semestre 2021. « Ensemble, nous pouvons amener le gouvernement à prendre en compte les besoins spécifiques des filles et des femmes. Mieux, qu’il adopte et défende, lors du forum, des résolutions favorables au respect des droits des filles et des femmes », soutient Wendyam Micheline Kaboré.

En rappel, l’Initiative Pananetugri pour le Bien-être de la Femme est une organisation de droit burkinabé qui a pour objectif la promotion des droits des femmes et des jeunes filles.

FD

Laissez votre commentaire ici !