Fora régionaux : Laurence /Ilboudo Marchal à Tenkodogo dans le Centre-est

174

Dans le cadre de sa grande tournée régionale, la ministre de la femme et de la solidarité nationale et de la famille, Laurence Ilboudo/ Marchal s’est rendue ce jeudi 22 février à Tenkodogo, dans le Centre-Est du Burkina.

Ce périple a commencé avec la visite des autorités coutumières. Laurence Ilboudo / Marchal est d’abord allée se présenter à sa Majesté Zoungran-Tenga, Roi de Tenkodogo. Puis, s’incliner devant lui et demander la bénédiction pour sa nouvelle mission. « Je suis sûr que vous allez réussir avec la grâce de Dieu et des ancêtres », rassure sa Majesté.

Après le palais royal, la Ministre s’est rendue au conseil régional pour présider le forum des femmes. Ces valeureuses femmes ont saisi l’occasion pour féliciter Laurence Ilboudo/Marchal pour sa nomination. Il sortira de cette rencontre des axes prioritaires et des solutions. La proclamation des résultats des compétions relatives aux entreprises de femmes, tenues de Novembre 2017 à Janvier 2018 et qui a permis de connaître les trois lauréates.

Mme Béré Awa de Koupéla occupe la 3e place avec son restaurant Akwaaba, cuisine de plats africains, côtiers et européens pour une moyenne de 15,32/20. Elle reçoit 300 000 FCFA. Avec 15,81/20, la deuxième place revient à Mme Oubda Emma de Tenkodogo avec son entreprise Commerce Général du Faso, dans le domaine du cave à vins, ferme d’élevage, bâtiments et travaux publiques. Elle reçoit 400 000 FCFA. Mme Soumdakouma Zarata de Tenkodogo occupe la 1ère place avec 16,56/20. Elle remporte 500 000 FCFA. Son entreprise ‘’Etablissement Saha’’ intervient dans l’ensachage d’eau, stockage et commercialisation de céréales.

Elles ont toutes été retenues grâce à l’originalité de leur projet, le potentiel d’emploi, la qualité du produit ou du service, la rentabilité financière et la préservation de l’environnement.

Autre point important de cette tournée, c’est le lancement officiel du centre d’incubation féminin en entreprenariat agricole, CIFEA qui a eu lieu en présence de partenaires techniques et financiers notamment la maison de l’entreprise du Burkina Faso, la CEDEAO, le NEPAD, Fonds Espagnole et le réseau des caisses populaires. Ce centre bénéficie également de l’accompagnement du Département de Technologie Alimentaire DTA / IRSAT et du centre écologique Albert Schweitze CEAS-Burkina.

Dr Fatimata Diasso, commissaire aux affaires sociales de la CEDEAO, précise que « dans le cadre de ce programme, nous mettons l’accent sur le suivi-évaluation et la gestion ». Le Burkina a été retenu comme phase pilote de ce projet à l’issue d’une étude de faisabilité. Comme objectif, le CIFEA vise à éradiquer la pauvreté sous toutes ses formes, réaliser la sécurité alimentaire, améliorer la nutrition, promouvoir une agriculture durable, assurer l’autonomisation des femmes et des filles pour ne citer que ceux-là. Les activités se dérouleront à Bagré pour le fumage du poisson et à Tenkodogo pour la transformation du manioc et des céréales tels que le mil, le niébé, le maïs.

« Ce joyau produira des femmes entrepreneures à travers leur professionnalisation», déclare Lankoandé Christine la représentante des bénéficiaires. En termes de résultats attendus, on note le renforcement de capacité de 300 productrices dont au moins 70% pourraient poursuivre leurs activités près la fin du projet, 20 produits innovants mis en incubation, 20 prototypes de produits crées et formalisés, 50 plans d’affaires élaborés et 50 femmes formées en gestion. Pour un meilleur rendement, il est mis à la disposition de ces femmes tous les équipements nécessaires, des services d’appui-conseil et de coaching. Actuellement, plus de 950 dossiers de candidature ont été reçus. S’en est suivie une visite guidée des locaux.

A la suite du CIFEA, le cap est mis sur la maison de la femme où 67 jeunes filles formées en coupe-couture et en tissage ont été encouragées par Laurence Ilboudo/Marchal.

La dernière étape de cette randonnée est la remise des vivres aux personnes vulnérables, femmes démunies, personnes âgées et personnes handicapées. 1000 ménages bénéficieront de 24 tonnes de céréales d’environ 07 millions FCFA. La cérémonie a eu lieu à la direction provinciale de la femme, de la solidarité nationale et de la famille.

Françoise TOUGRY, stagiaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here