Plateforme d’échanges et de co-création pour l’entrepreneuriat féminin, les journées d’opportunités d’affaires et de financement des femmes entrepreneurs se tiennent du 20 au 21 juin 2019 à Ouagadougou. A travers une exposition vente de produits locaux et l’animation de panels, les femmes entrepreneurs dévoileront leurs expertises.

Organisées par le ministère de la femme, de la solidarité nationale, de la famille et de l’action humanitaire, les 48 heures d’opportunités d’affaires et de financement des femmes entrepreneurs visent à offrir un espace d’expression et de visibilité aux femmes entrepreneurs évoluant dans différents secteurs d’activités.

 « Les présentes journées s’inscrivent dans le cadre de la valorisation des produits des entreprises féminines. », explique Marie Laurence Ilboudo/Marshall, Ministre de la femme de la solidarité nationale, de la famille et de l’action humanitaire.

Marie Laurence Ilboudo/Marshall, Ministre de la femme, de la solidarité nationale, de la famille et de l’action humanitaire.

Venues de Ouagadougou et des autres provinces du Burkina Faso, les femmes ont présenté leurs productions locales. Une visite des stands de l’exposition-vente permet de découvrir des aliments faits à base de produits locaux ainsi que des bijoux, des accessoires de beauté et des vêtements en pagnes tissés.

              A lire aussi : Entreprenariat féminine : Laurence Ilboudo sur les traces des groupements féminins du Centre-nord

Le taux d’entrepreneuriat féminin au Burkina est de 21%

Si les entreprises étaient composées d’autant de femmes que d’hommes, elles induiraient des augmentations brutes et nettes positives par têtes d’habitant. C’est ce que révèle une étude sur l’indice du troisième milliard mettant en relation la participation économique des femmes et les performances économiques.

Au Burkina Faso, l’entrepreneuriat féminin reste toujours à un stade embryonnaire à cause des multiples obstacles à son épanouissement, entravant la création ou le développement des entreprises féminines. Selon la Maison de l’Entreprise, en 2015, sur 8 561 entreprises formelles enregistrées, les femmes étaient propriétaires de 1 830 entreprises soit un taux de 21% contre 79% pour les hommes. Ce faible taux est dû au fait que 4 femmes sur 5 éprouvent des difficultés pour accéder au financement par manque de garantie ou de caution bancaire.

Une photo de famille pour immortaliser l’évènement

Pendant ces 48h d’échanges, il s’agira donc d’informer et sensibiliser les participantes sur les mécanismes d’accès aux financements ; de favoriser la rencontre entre les femmes, les grandes entreprises et les structures de financement ; de partager les expériences en matière d’entrepreneuriat et de modèles d’affaires et enfin de permettre aux femmes de renforcer les liens commerciaux ainsi que de tisser des partenariats mutuellement bénéfiques entre elles.

« Ces 48h serviront à mettre à la disposition des femmes des offres de services adaptées en terme de financement de leurs affaires ou de les accompagner pour l’écoulement de leurs productions », affirme la ministre en charge de la femme, Marie Laurence Ilboudo/Marshall. « Braves femmes entrepreneurs, je vous invite à persévérer sur le chemin de vos ambitions personnelles. », ajoute-elle.

Faridah DICKO

Laissez votre commentaire ici !