Film scientifique: un festival pour rapprocher le public de la science

731

C’est parti pour la troisième édition du festival du film scientifique. Organisé par le  centre culturel allemand Goethe-Institut et l’Institut de recherche pour le développement(IRD), ce festival se tient du 16 au 20 octobre 2017 à Ouagadougou.

‘’Simplifier le caractère scientifique afin d’éveiller la curiosité scientifique en vue de susciter des vocations’’, tel est l’objectif du festival du film scientifique 3e du genre à Ouagadougou, ce festival ambitionne de mettre le cinéma et la télévision au service de la culture scientifique et de la sensibilisation aux questions scientifiques, technologiques et environnementales.

Selon la directrice du Goethe Institut, Carolin Christgau, ce festival favorise la culture scientifique : « il propose   une plate- forme pour des échanges culturels à travers laquelle, des approches différentes concernant le monde scientifique peuvent être discutées. Il démontre également  que la science peut être communiquée  de façon pédagogique  et divertissante ».

Dans la même lancée, le représentant délégué de l’Institut de recherche pour le Développement(IRD), Jean Marc Leblanc souligne la nécessité de divulguer les résultats de la recherche.  « Nous avons pu sélectionner des films qui montrent des résultats de la recherche qui ont un intérêt pour le développement durable » a-t-il expliqué

Pour cette édition, une quinzaine de films basés sur des recherches scientifiques approuvées seront projetés. Certains de ses films  seront projetés dans 5 écoles à Ouagadougou.

Au programme, il y a également un café –débat   sur le film scientifique, le jeudi 19 octobre 2017 à l’IRD à 18h.

A noter qu’à cette  cérémonie de lancement  du festival du film scientifique, le public a eu droit à deux  projections de  films. Il s’agit du film Bug Technologies qui traite  des capacités incroyables des insectes qui inspirent des chercheurs à l’innovation. Quant à la deuxième projection, le film s’est intéressé à la capacité des animaux à vivre dans les zones les plus chaudes de la planète.

 Lala Kaboré/Dera

 

 

https://queenmafa.net/wp-content/uploads/2018/04/Bannie%CC%80re-QUEEN_1000x150px.jpg

Laissez votre commentaire ici !