Fête du travail: message du ministre en charge de la fonction publique

31

Travailleuses et travailleurs du Burkina Faso,

Mesdames et Messieurs,
Nous commémorons en cette année 2021, le 132ème anniversaire du sacrifice des ouvriers de Chicago, qui ont bravé les forces de répression pour exiger la journée de travail de huit (heures).
Cette commémoration est l’expression de la gratitude du monde du travail, à ces pionniers qui, après de grandes luttes ont marqué le 1er mai de leur sceau et ont fait de cette journée, une journée inoubliable, une journée universelle qui fait désormais l’unanimité au sein des travailleurs et des employeurs.
Cette journée est aussi la reconnaissance de la place des travailleurs dans la construction d’un monde plus juste et plus équitable, une opportunité pour mener les réflexions nécessaires en vue de renforcer la promotion du bien-être au travail.
Je saisis cette opportunité pour saluer l’ensemble des organisations syndicales de travailleurs du Burkina Faso.
Je souhaite à toutes les travailleuses et à tous les travailleurs, une bonne fête du travail et j’émets le vœu que les années à venir soient des années de paix et de prospérité ; qu’elles voient les conditions de travail et de vie s’améliorer et que le travail décent soit une réalité pour tous les travailleurs.
Mes pensées vont particulièrement aux travailleuses et travailleurs qui nous ont prématurément quitté, aux victimes d’actes de terrorisme et de la COVID 19 ainsi qu’à celles et à ceux qui ont perdu leurs emplois pour des raisons diverses.
Je saisis également cette mémorable occasion pour féliciter et remercier les travailleuses et les travailleurs admis à la retraite et reconnaître les sacrifices consentis dans la construction de notre cher pays. Je leur souhaite une belle et heureuse retraite.

Travailleuses et travailleurs du Burkina Faso,

Mesdames et Messieurs,

La célébration commémorative de la fête du travail intervient dans un contexte international, régional et national difficile, marqué par la pandémie de COVID qui sévit depuis plus d’un an et qui a  durement  frappé les populations en général et le monde du travail en particulier.

 

Sur le plan sous régional et national, les crises sécuritaire et sanitaire ont eu des répercussions négatives sur l’économie, entrainant la fermeture de certaines entreprises et des pertes d’emplois  pour certains travailleurs.

 

Ces situations, bien que difficiles, n’ont nullement compromis le courage et le dévouement des travailleurs dans la quête permanente d’un mieux être et du souci de préservation de l’outil de production.

Cette quête nous impose dans nos rapports professionnels quotidiens, de rechercher le consensus où, à défaut, le compromis pour créer les conditions d’une coexistence pacifique au niveau national, sectoriel et dans  nos entreprises.

Lire la suite ici

 

 

 

 

 

https://queenmafa.net/wp-content/uploads/2018/04/Bannie%CC%80re-QUEEN_1000x150px.jpg

Laissez votre commentaire ici !