Festival du mariage : Sandrine Folané invite la population à sortir massivement

90

La seconde édition du festival du mariage se tient à Ouagadougou, du 26 au 28 février. Le thème retenu pour cette édition est « mariage et affaires quels impacts socio-économique et culturels ». C’est donc un rendez-vous des entrepreneurs culturels et de ceux proposants des services en lien avec le mariage. Nous y avons fait un tour et nous vous amenons à la découverte de E.GE.S évènementiel.

Arrivé au de stand E.GE.S évènementiel, une panoplie de gadgets et de décorations de mariages nous accueillent. Des bouquets de fleur, des robes de mariées, en passant par des exemplaires de sa collection Africa Mousso, tout y est pour satisfaire la clientèle. Promotrice de la marque Africa Mousso, Sandrine Folané revêt aussi des casquettes de manger général, d’organisatrice d’Evènements et est aussi entrepreneure culturelle. Par ailleurs marraine de cette 2ème édition, elle a confié que ce festival se veut une aubaine pour elle pour se faire connaitre d’avantage.

Toute jeune, elle s’intéresse à tout ce qui entre dans le cadre de l’organisation au lycée et lors des évènements et décide donc de se professionnaliser dans ce domaine afin d’en faire son métier. « Je suis organisatrice d’évènements depuis 13ans et je suis entrepreneur culturel depuis 6 à 7 ans. J’ai été connu par les Burkinabè il y a 6 ans à cause de mon évènement Africa Mousso », a-t-elle dit. Pendant que nous discutons, une cliente arrive à son stand et veut des renseignements car elle souhaite se faire accompagner dans l’organisation de son mariage qui est prévu dans deux mois.

Travailler pour satisfaire la clientèle

Reprenant le fil de la conversation, elle a confié qu’elle a mis en place E.GE.S évènementiel, une entreprise qui évolue dans l’organisation des mariages et des cérémonies. Sandrine Folané propose comme services, la décoration de mariages, la restauration, le service traiteur la location de matériels de cérémonies (chaises, bâches, assiettes, tables, les chapiteaux, les nappes de tables).

Avec cette entreprise, cet entrepreneur est sollicité tous les week-ends vus tous les services qu’elle propose à sa clientèle. Nous voilà accosté une seconde fois par une autre cliente qui elle prépare son mariage traditionnel PPS prévu pour le samedi prochain. Sa devise est de travailler à toujours satisfaire le client. Il n’existe pas de sous ou de sot métier mais des personnes qui se battent pour faire valoir leur talent. « Tous les domaines rapportent, c’est juste savoir comment bien le faire. Les gens ont recours à mes services pas parce que je suis la meilleure dans le domaine mais parce que je m’applique minutieusement dans ce que je fais », a-t-elle laissé entendre.

Des difficultés il n’en manque pas mais avec l’expérience, Sandrine Folané explique qu’elle a su maitriser tous les rouages du métier. Cependant la difficulté majeure est que les mariées sont friands des services de qualité mais se décident tard.

Du reste, la promotrice de Africe Mouso a invité le population à sortir massivement pour visiter et découvrir des talents Burkinabè.

Berny G     

https://queenmafa.net/wp-content/uploads/2018/04/Bannie%CC%80re-QUEEN_1000x150px.jpg

Laissez votre commentaire ici !