Le Festival Panafricain du Cinéma et de la Télévision de Ouagadougou (FESPACO), a connu son apothéose ce samedi 4 mars 2017. Le sénégalais Alain Gomis a remporté pour la deuxième fois l’Etalon d’or du Yennenga avec son film « Félicité ».

 

 

C’est dans la cuvette du palais des sports de Ouaga 2000 que les rideaux de plus grand rendez-vous du cinéma africain sont tombés. L’Etalon d’or du Yennega, la distinction la plus convoitée pour la compétition officielle long métrage est revenu pour la deuxième fois au réalisateur sénégalais Alain Gomis pour son film « Félicité ».

 

Le béninois Sylvestre Amoussou a quant à lui remporté l’étalon d’argent pour son œuvre « L’orage africain, un continent sous influence ». Quant à l’Étalon de bronze, il a été remporté par Saïd Khallaf du Maroc avec son film « A mile in my shoes ».

 

A noter que la première fois dans l’histoire de FESPACO, l’étalon d’or du Yennenga a été remis par deux présidents. Il s’agit du président Roch Marc Christian Kaboré et Alassane Dramane Ouattara, président de la république de Côte d’Ivoire, pays invité d’honneur pour cette 25e édition du FESPACO.

En rappel, Alain Gomis avait remporté l’Etalon d’or du Yennenga à la 23e édition du FESPACO en 2013 avec son film « Tey ».

 

6 prix pour le Burkina Faso

– Prix du meilleur scénario : Adama Rouamba «  La forêt du Niolo ».

-Prix des Nations Unies pour les droits de l’enfant (UNICEF): Jérôme Yaméogo avec « La rue n’est pas ma mère ».

-Prix UE-ACP (Union Européenne) : Jérôme Yaméogo avec « La rue n’est pas ma mère ».

– Prix de la Ville de Ouagadougou : Jérôme Yaméogo, « La rue n’est pas ma mère ».

Prix spécial CEDEAO de l’intégration pour le meilleur film ouest-africain : Apolline Traoré « Frontières ».

Prix Paul Robson: Apolline Traoré, « Frontières ».

Le prix Félix Houphouet- (Conseil De l’Entente) : Apolline Traoré ,«  Frontières ».

Lala Kaboré /Dera

Laissez votre commentaire ici !