FESPACO 2021 : « Les stands qui nous ont été attribués ne sont pas dignes du FESPACO », Aï Senam

73

Des exposants en colère face à leurs stands endommagés, c’est l’ambiance qui règne à la maison du peuple ce mardi 19 octobre 2021. Sur ce site de la foire du FESPACO, certains exposants reprochent aux organisateurs de leurs avoir attribué des stands en mauvais état.

A l’occasion du FESPACO, des exposants venus de plusieurs pays d’Afrique se sont procurer des stands, question de faire de bonnes affaires. Mais l’état des stands a suscité l’indignation de certains exposants qui ont exprimé leur mécontentement. Venue du Togo, l’une des exposantes a retrouvé son stand en mauvais état après la pluie : toiture décoiffée, la boue sur les marchandises. Face à cette situation, elle n’hésite pas à exprimer son indignation vis à vis des organisateurs du FESPACO.

Aï Senam, exposante du Togolaise en plein aménagement de son stand

« Ça ne va pas, on aimerait qu’on apprenne des erreurs du passé. Quand je suis arrivé ce matin, c’est la boue que j’étais en train d’amasser ici. Les stands qui nous ont été attribués ne sont pas dignes du FESPACO. Pour de petits villages on peut comprendre mais ici on est à Ouagadougou. Est-ce digne du FESPACO ? Est-ce digne d’une grande ville comme Ouagadougou ? Ça fait pitié », a déploré Aï Senam, exposante du Togo.

Affou Akpo, exposante du Bénin en plein activité après le bricolage de son stand

Tout comme Aï Senam, une autre exposante se plaint de l’état des stands. Pour dame Akpo venue du Bénin, les stands qui ont été mis à leur disposition ne sont pas confortables et ont été complètement endommagés par la pluie. « Il y a quelques imperfections au niveau du stand, ils ne sont pas bien construits surtout au niveau du toit parce que la pluie d’hier nous a beaucoup dérangé », a laissé entendre Affou Akpo exposante du Benin.

Même son de cloche chez un autre exposant venu du Ghana. Désemparé face à l’état des stands, Affouane Koffi lance un cri de cœur aux organisateurs du festival.

Affouane Koffi, exposant ghanéen qui a recouvert la toiture de son stand avec du pagne

« Il faut que les organisateurs trouvent des stratégies pour nous offrir de stands en bon état parce que la pluie d’hier nous a beaucoup dérangé donc il faudrait qu’ils essayent de changer le système de construction des stands », a confié Affouane Koffi exposant ghanéen.

Omar Bananzaro, exposant burkinabè qui a soutenu son stand avec un parapluie

Si la plupart des exposants attribuent la responsabilité de l’état des stands aux organisateurs, Omar Bananzaro par contre estime qu’il appartient aux exposants eux même d’entretenir les stands. « La pluie nous a tous touché, mais il appartient à chacun de nous de prendre les précautions pour que nos marchandises soient en sécurité », a mentionné Omar Bananzaro, exposant burkinabè.

Malgré l’état des stands, les exposants nourrissent l’espoir de pouvoir écouler toutes leurs marchandises et faire du profit.

Mary Sorgho

https://queenmafa.net/wp-content/uploads/2018/04/Bannie%CC%80re-QUEEN_1000x150px.jpg

Laissez votre commentaire ici !