La cérémonie d’ouverture officielle du FESPACO 2017 n’a pas connu uniquement que de beaux discours de la part des officiels. Elle a été marquée également par des prestations d’artistes.  Parmi lesquels,   la star du reggae Alpha Blondy qui a offert un concert digne de ce nom aux spectateurs présents dans la cuvette du stade municipal de Ouagadougou.

L’ouverture officielle de la 25ème édition du Fespaco marquant le début effective des activités de la biennale du cinéma africain a été simplement  riche en musiques et en danses.

Annoncé en grande pompe, Alpha Blondy, nonobstant son âge avancé, accompagné de toute son équipe (le solar système) a tenu en haleine le public Ouagalais dans une ambiance festive, durant environ deux heures d’horloge. Avec sa  très belle voix accompagnée de celle de ses choristes, « Jagger » a « gâté Ouaga » comme l’avait averti le ministre Ivoirien en charge dela Culture, Maurice Bandama au cours de son allocution. « Avec Jagger, Ouaga sera gâté ce soir », avait-t-il prévenu.

Lors de sa conférence de presse à son arrivée dans la capitale burkinabè, Alpha Blondy avait dit qu’il chanterait Norbert Zongo et Thomas Sankara. L’artiste a tenu sa parole en chantant effectivement ces morceaux qui dérangent une certaine élite.

En Scandant Norbert Zongo ou Thomas Sankaré, rapidement tout le stade s’est mis en branle. Comme un seul, les spectateurs ont répété en chœur lesdites chansons avec des cris de joie.

Un autre temps fort qui marqué l’ouverture de la fête du cinéma africain, fut le défilé des chevaliers comme retracer l’histoire de Yennega.

                                                                                                                     

                                                                                                          Issa KARAMBIRI

Laissez votre commentaire ici !