Gouvernance locale: Qui sont les femmes maires du Burkina?

461

Elles ont osé affronter les préjugés pour se lancer dans la politique. Mieux, elles ont pu convaincre leurs communautés à la base pour se voir confier la gestion de leur mairie. Aussi déterminées les unes que les autres, chacune d’elle entend démontrer que la gouvernance locale se conjugue mieux au féminin.

Rainatou Ouédraogo/Sawadogo,  UPC, Arrondissement 3 Ouagadougou

Élue en juin 2016 comme maire de l’arrondissement 3 de la commune de Ouagadougou, c’est en 2009 que Rainatou s’est engagée  dans la politique.  Elle  entend mettre sa riche expérience au profit des populations de son arrondissement.

 

Rasmata Nadembega/ Compaoré / MPP, Arrondissement 12 Ouaga

Élue aux dernières élections municipales à la tête de l’arrondissement 12 pour son dévouement, la jeune maire se donne le défi de résoudre  les questions d’infrastructures sanitaires, éducatives  et de voirie dans son arrondissement.

 

Kadidja Traoré /MPP, maire de la commune de Gourcy

Élue sous la bannière du MPP en 2016 pour diriger la commune de Gourcy,  Kadidija s’est donnée pour priorité d’unir les filles et fils de sa commune.

 

Christine Bonou/Tianou /NAFA, maire de la commune rurale de  Pa

Élue pour le compte de la NAFA en 2016, Mme Bonou dit s’être engagée pour exercer ses droits citoyens et pour contribuer au développement de sa commune. Elle veut aider surtout les plus démunis et contribuer à l’avènement d’une société plus juste et plus équitable entre les hommes et les femmes.

 

Hadja Salamata Seg-Nogo Ouédraogo/Sawadogo  MPP, maire de la commune rurale de Korsimoro

Première femme maire de Korsimoro (2013-2014), Salimata Ouédraogo est bien connue dans la sphère politique du Sanmatenga. Elle invite les femmes à participer efficacement au développement à travers leur détermination.

 

 

 Safiatou Soré/ Koanda/MPP, maire de rurale de Bingo

 Assistante de Direction au Centre d’analyse des politiques économiques et sociales (CAPES), la maire Soré, consciente de la sous représentativité des femmes dans les sphères publiques de décision, elle invite ses sœurs à s’impliquer davantage dans la vie politique et publique de la nation et à démontrer fortement leurs capacités à diriger.

 

Sara/ Kassa Bintou, Commune rurale Bana

Soucieuse du développement de sa commune, Bintou Kassa veut œuvrer pour le bien être de sa population à travers de micro-projets au profit des jeunes et des femmes.

 

Adiara Bouyain/Nignan, commune rurale de Tô

Élue de 2006-à 2012 maire, puis conseillère en 2013-2014, elle reprend la tête de la mairie en 2016 sous la coupe du MPP. La maire Bouyain veut en finir avec les écoles sous paillotte et approvisionner sa population en eau potable. L’éloignement des CSPS des villages est aussi un défi qu’elle veut relever. Quant aux femmes, elle les invite à s’organiser en groupement pour faciliter leur appui. La lutte contre les mariages d’enfants et l’excision reste aussi une priorité pour Adiara Bouyain.

 

Joséphine Niamonkara, maire de Kiembara

Elle est à la tête de la mairie depuis 2006. Élue sous la bannière du MPP en 2016, Joséphine  entend répondre aux besoins des populations de sa commune. Toujours déterminée à défendre les intérêts de sa communauté, Joséphine Niamonkara a d’abord milité dans des structures associatives de développement. Elle attache du prix à l’autonomisation économique des femmes de sa commune et à leur émancipation.

Assétou Maïga

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here